NBA – Steph Curry se lance sur la polémique chinoise

Steph Curry

La tension est maximale en ce moment entre la Chine et la NBA. Stephen Curry est le dernier personnage influent de la ligue en date à s’exprimer à propos de cette polémique qui commence à prendre énormément d’ampleur.

Publicité

La crise entre la NBA et la Chine a débuté il y a quelques jours, lorsque le GM des Rockets, Daryl Morey, a publiquement exprimé son soutien envers Hong Kong, en froid actuellement avec la Chine, alors même que les Rockets étaient présents en Chine.

Forcément, cela n’a pas plu au gouvernement chinois, qui a d’ores et déjà annulé certains événements, comme le NBA Cares par exemple. De plus, le match Lakers – Nets, qui doit se dérouler aujourd’hui à Shanghai, à 13h30 heure française, ne devrait pas être diffusé.

Cette polémique est donc en train de largement dépasser le cadre du sport.

Publicité

Après l’entrainement des Warriors hier, Stephen Curry a été interrogé par la presse à ce sujet. À l’instar de son coach Steve Kerr quelques heures plus tôt, le meneur ne s’est pas trop mouillé. Il a préféré rester assez évasif, voulant certainement éviter d’ajouter de l’huile sur le feu.

Cette situation, il y a un énorme poids et une gravité autour. Il va y avoir besoin d’agir pour régler cette situation. Mais je n’en sais simplement pas suffisamment à propos de l’histoire chinoise et de la manière dont ça a influencé la société moderne. Ça ne va pas s’en aller du jour au lendemain de toutes façons. Donc on verra bien.

Publicité

Retournement de situation pour Zion et le Slam Dunk Contest

La situation pourrait assez vite devenir problématique pour la NBA, et les joueurs et coachs préfèrent donc ne pas prendre de risque et rester discrets à ce propos. La Chine est peuplée de 1.4 millards d’habitants et représente un marché énorme pour la NBA, avec 800.000.000 de téléspectateurs estimés sur la saison dernière ! Perdre tous ces potentiels clients serait un coup dur pour l’économie de la ligue.

Cette discrétion n’a pas échappé au président américain Donald Trump. Interrogé à ce sujet, il a dégommé Steve Kerr, qui est souvent habitué à s’exprimer pour critiquer le chef d’état. Mais face au sujet de la Chine, le coach des Warriors reste muet. Et ça, Trump ne l’a pas laissé passer.

Publicité

Pour en revenir à Curry, sa discrétion peut être stratégique. Le double MVP est sous contrat avec Under Armour, et ses chaussures signature se vendent en masse en Chine. Aussi, il se rend chaque été là-bas pour des tournées promotionnelles, à l’instar de James Harden avec Adidas. S’exprimer publiquement et potentiellement dire le mot de trop serait donc fatal pour l’économie de Under Armour, et pour l’image du joueur.

Les Warriors en tant qu’équipe sont également très populaires en Chine. Ils sont une marque à part entière. Klay Thompson s’y rend lui aussi chaque été avec son équipementier Anta. Le shooteur des Dubs a même un surnom attitré, China Klay.

Bref, Curry préfère rester discret, et tant pis pour les droits de l’Homme. Il est le visage des Warriors, et s’il venait à se mettre à dos la Chine, la NBA ne serait certainement pas gagnante.

Publicité

La situation entre la Chine et la NBA continue de soulever de gros enjeux. Espérons que le conflit sera résolu rapidement.

Les dernières actualités