NBA – Scottie Pippen compare sa situation à Houston à celle de Russell Westbrook

0

Nouvel arrivant au sein de l’effectif des Rockets, Russell Westbrook doit s’ajuster pour évoluer aux côtés de James Harden. Lui aussi transféré chez les Rockets en cours de carrière, Scottie Pippen a comparé sa situation à l’époque avec celle du meneur aujourd’hui.

Lorsque Russell Westbrook a été transféré à Houston en juillet dernier, l’interrogation principale était de savoir si son duo avec James Harden pouvait fonctionner. On le sait, les 2 hommes ne brillent jamais autant que lorsqu’ils ont la balle dans les mains pour s’exprimer.

Ce qui inquiétait, et continue d’inquiéter, c’est l’incapacité de RussWest à jouer off-ball. Le meneur n’est pas une menace extérieure fiable, il brille quand il peut attaquer le panier, balle en main. Pour le moment, la cohabitation connait des débuts poussifs mais encourageants.

Sur le plateau de The Jump, l’émission d’ESPN, Scottie Pippen s’est exprimé à propos de la situation de Russell Westbrook dans sa nouvelle équipe, et des ajustements qu’ils devra faire. La légende des Bulls a connu une situation similaire puisqu’il a passé une année avec les Rockets durant la saison 1998-1999. D’après ses dires, il n’en garde pas de très bons souvenirs car le staff lui avait demandé de modifier son jeu pour se concentrer sur un rôle qui n’était pas le sien.

J’ai connu cette situation à Houston durant l’année où j’y étais. Ils voulaient que je sois un shooteur à trois points et que je laisse Hakeem et Charles faire le boulot au poste. Je n’ai jamais été familier et confortable avec ce rôle shooteur à trois-points en spot up. C’était une des raisons pour lesquelles je n’ai pas réussi à m’adapter au style des Rockets.

Lire aussi | Russell Westbrook évoque son état d’esprit avant ses retrouvailles avec OKC

Pour lui, l’association entre James Harden et Russell Westbrook peut fonctionner. Il pense que l’intégration du meneur sera plus simple que la sienne à l’époque. Mais à ses yeux, c’est Russ qui devra faire le plus gros travail d’adaptation, pas son compère.

Le barbu est le le patron offensif des Rockets, c’est lui qui génère l’attaque. Il brille en contre-attaque, sur demi-terrain, en isolation, balle en main ou off-ball – bref, il est le centre de l’attaque. Westbrook lui, n’est pas réputé pour être particulièrement efficace dans le tir extérieur, ce qui l’empêche d’être efficace loin du ballon. Il devra donc faire en sorte de s’adapter.

160 cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

Le coach des Rockets, Mike D’Antoni, déclarait récemment qu’il voulait que son équipe joue à un rythme encore plus élevé qu’à l’accoutumée. Des « 7 seconds or less », il veut désormais atteindre les « 6 seconds or less ». De cette manière, il permettrait de couvrir les difficultés de Russell Westbrook à jouer loin du ballon.

Puisque le meneur brille balle en main, quand il peut jouer vite en contre-attaque, Mike D’Antoni va aller dans ce sens et régaler son meneur. Cette saison, on peut donc s’attendre à certaines configurations durant lesquelles Westbrook sera le porteur de balle principal, avec James Harden en catch&shooteur. Surement la meilleure manière d’optimiser l’utilisation de Russell Westbrook dans ce système.

Pour Scottie Pippen, Russell Westbrook va devoir modifier son jeu pour pouvoir s’intégrer dans le système des Rockets. Mike D’Antoni préfère lui accélérer encore plus le rythme de jeu de son équipe pour faciliter l’utilisation du meneur. Les prochaines semaines de compétition nous permettront de savoir qui aura eu raison.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.