NBA – LeBron pousse un coup de gueule pour protéger les jeunes joueurs

0

Le load management est au centre des débats ces derniers jours avec, notamment, l’histoire Kawhi Leonard. De nouveau diminué, l’ailier ne pourra pas jouer 82 matchs cette saison. Cela suscite forcément de vives réactions, mais une question se pose : s’il fallait remonter bien avant afin de trouver la vraie source du problème ? LeBron James lui, pense avoir trouvé comment régler cela.

Arrivé « plus en forme que jamais » aux Clippers, Kawhi Leonard ne jouera pourtant pas 82 matchs avec les Clippers. Pire encore, il ne devrait pas jouer les back-to-backs, la faute à un pépin au niveau du genou. Le staff médical préfère donc le ménager et ce « load management » ne plait pas à beaucoup de monde. Alors comment expliquer cela ? Kawhi est-il le problème ou bien le calendrier de la NBA est-il trop lourd ?

Pour LeBron James, il faut croire que la réponse se trouve ailleurs. 82 matchs en NBA ? Pas de problème, il l’a encore affirmé récemment, mais c’est en réalité dès l’adolescence que le problème apparaît. Auprès de Chris Haynes et Yahoo Sports, le King a poussé un sacré coup de gueule. On vous laisse lire ça.

Ces gamins arrivent dans la ligue déjà amochés, et je pense que les coachs et les parents doivent le savoir… En fait, les coachs d’AAU n’en ont rien à foutre. Ils se foutent de l’enfant et ce que son corps doit subir.

L’AAU a quelque chose à voir avec ça, c’est certain. Il y a eu quelques tournois où mes enfants – Bronny et Brice – ont eu 5 matchs en une journée, c’est complètement hors de contrôle. […] Je suis vraiment prudent avec mon fils car c’est tout ce que je peux contrôler. S’il dit qu’il est fatigué ou qu’il a mal, alors il ne joue pas.

Lire aussi | Steph Curry tacle habilement Michael Jordan

Car beaucoup de ces tournois ne sont pas faits pour ces enfants. Je peux le voir. Comme une fois, ils devaient jouer un quart de finale, une demie et une finale à partir de 9 heures. Et la finale avait lieu à 12h30. Trois matchs, et je me disais : « Oh que non ». Mes enfants étaient épuisés. Ce n’est pas normal et c’est un problème.

Tu connais cette personne qui te dit : « Tu n’es pas fatigué. Pourquoi tu es fatigué ? Tu as seulement 12 ans. Tu ne sais même pas ce que ça veut dire d’être fatigué ». Nan, c’est de la connerie. Ces gamins sont fatigués. Et ils ne mangent pas correctement. A 14, 15 ou 16 ans, tu ne manges pas bien. C’est dur.

Il faut comprendre que ces jeunes joueurs n’attendent parfois pas 19 ans et la NBA pour commencer une saison à 82 matchs. A 16 ou 17 ans, les meilleurs joueurs du pays jouent environ 30 matchs en AAU – durant l’été – par an. Si l’on prend en compte les matchs avec les sélections jeunes de Team USA et ceux avec leur école, qui peuvent monter à 25/35 rencontres, certains jeunes jouent déjà 80 matchs par an sans problème. Et l’on ne parle même pas des entraînements ou des matchs de pickup.

Dès le plus jeune âge, certains sont poussés à l’extrême et les blessures connues en NBA pourraient provenir de cela. C’est du moins la théorie de LeBron, soutenue par de plus en plus de monde.

La NBA, de son côté, n’a pas prévu de changer grand chose à son calendrier. Peut-être que c’est finalement bien avant qu’il faut changer les choses. LeBron en est un partisan.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.