NBA – Pourquoi LeBron est « comme une Ferrari » d’après un illustre coéquipier

0

Jouer avec LeBron James nécessite une adaptation, tant le King prend de la place sur un terrain. Chris Bosh connaît bien cette situation pour avoir joué avec lui au Heat, il le compare même à une Ferrari en développant une jolie analogie.

Chris Bosh, désormais retiré des parquets, garde un œil attentif sur la NBA et notamment sur son ancien coéquipier LeBron James. Ensemble, ils ont réussi à mener le Heat vers le titre par deux fois et à former avec Dwayne Wade un des meilleurs Big Three de l’histoire.

Entre Shaquille O’Neal (bien que sur le déclin à Cleveland), Chris Bosh, Kevin Love et maintenant Anthony Davis, le King est habitué à jouer avec un intérieur All-Star. Ces derniers doivent cependant s’adapter à l’importance du King sur et en dehors du terrain comme le souligne l’ancien Raptor dans une belle analogie :

Jouer avec LeBron, c’est comme acheter une Ferrari.

Tu sais que c’est la meilleure au monde. C’est incroyable quand on la voit. Mais vous n’avez idée de sa puissance qu’une fois que vous essayez de la conduire. Vous pouvez sortir de la route.

Considéré comme un des meilleurs joueurs de l’histoire, The Chosen One a développé une puissance qui fait frémir durant ses années en NBA, tant sur le terrain que par son aura et l’attention des médias qu’il draine. Une fois que vous jouez avec, vous rentrez dans un jeu à double tranchant : oui, vous allez pouvoir challenger pour le titre, mais attention, la pression va être décuplée et vous devrez parfois même prendre le blâme en lieu et place du King.

Lire aussi | Difficile d’être le coéquipier de LeBron ? L’avis honnête de Kevin Love

Cette déclaration sur James est évidemment à lier au tandem qu’il forme avec Anthony Davis, les deux paraissant très complémentaires. A la grande surprise de tout le monde dont les 2 concernés, le duo marche très bien directement. A l’inverse, les premiers matchs avec Love et Bosh avaient été assez compliqués dans l’entente sur le terrain, et il avait fallu un peu de temps pour développer une complicité dans le jeu.

Portés par leur duo, les Lakers réalisent un très bon début de saison avec 8 victoires pour 2 revers. LBJ tourne à 24 points, 8.2 rebonds et 10 passes tandis que son compère propose 26.3 points, 10.4 rebonds pour 3.3 passes.

Leur relation est assez fructueuse en partie grâce au fait que LeBron veuille mettre en excellentes conditions un AD qui a une player option cet été, mais aussi car le King a vieilli (et mûri). Davis se positionne ainsi en candidat légitime au MVP et au défenseur de l’année. Un départ canon pas forcément attendu de la part du duo.

Sur les premiers matchs, le quadruple MVP a déjà adressé 26 passes décisives à l’ailier-fort, signe d’une relation qui marche. Malgré le fait que les deux stars n’aient pas beaucoup joué ensemble durant l’été, l’entente semble au beau fixe et prometteuse pour la suite. Souhaitons-leur le même succès qu’à Bosh et James.

Comparer LeBron à une Ferrari, ça peut surprendre mais ça fait finalement sens. Bien vu, Chris Bosh.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.