NBA – LeBron et Howard tancent la ligue après l’expulsion de Dudley

0

La victoire face au Magic la nuit dernière était assez agitée pour les Lakers. Dans un match physique, les esprits étaient tendus, et Jared Dudley en a fait les frais, expulsé par les arbitres. Une décision que LeBron James et Dwight Howard remettaient en cause après coup.

C’était une ambiance tendue qui régnait dans l’Amway Center d’Orlando la nuit dernière. Alors que les Lakers sécurisaient tranquillement leur victoire face au Magic au milieu du quatrième quart-temps, les esprits se sont échauffés. C’est d’abord Michael Carter-Williams et Dwight Howard qui se chamaillaient après une faute de Jonathan Isaac sur le pivot des Lakers.

Puis Wesley Iwundu s’immisçait inutilement dans le « conflit », entraînant avec lui Jared Dudley, qui était alors expulsé. Le Laker peut être sanguin par moment, et ce n’est pas Ben Simmons qui vous dira le contraire. Au final, le job était fait par les hommes de Frank Vogel, qui l’emportent 96 à 87, égalant au passage un record de franchise.

Après la rencontre, certains joueurs des Lakers tentaient de comprendre la raison de l’expulsion de Dudley. C’est le cas de LeBron James, qui faisait part à ESPN de son désaccord avec la décision des officiels, accusant à demi-mot la ligue d’être soft :

Donc de nos jours c’est tout ce qui est nécessaire pour être expulsé ? Une petite bousculade ? J’ai vu bien pire que ça…

LBJ se montrait également impressionné par la mentalité de son coéquipier, qui n’a pas hésité à sacrifier son match pour protéger les siens.

Duds ferait n’importe quoi. Il vous avait dit durant le media day que son rôle était de monter les muscles si quelqu’un faisait quelque chose à moi, à AD, ou n’importe qui dans l’équipe.

Lire aussi | Les Lakers signent une première depuis leur saison 1985-1986

L’intéressé prenait à son tour la parole, expliquant le déroulé de l’action.

C’était déjà chaud avec quelques gars, avec des fautes non sifflées des deux côtés. Puis il y a une poussette dans le dos, juste ça. Je pensais que ça aurait du être une double technique, mais ils ont préféré une expulsion. C’est comme ça, ce n’est pas dramatique.

Tu dois monter au créneau pour tes gars. Parfois c’est une bousculade, parfois une grosse faute. Tu dois faire ce qui est nécessaire. Cette fois-ci il l’avait juste poussé. Je ne pouvais pas l’atteindre alors j’ai foncé dans le tas pour faire dégager tout le monde.

Au final, Howard et Carter-Williams ont été punis par une faute technique, tandis que Dudley et Iwundu, tous deux un peu plus virulents durant l’action, étaient éjectés. Un résultat salé pour une embrouille somme toute assez éphémère.

Pour finir, c’est Howard qui donnait son avis. L’ancien joueur du Magic expliquait qu’il a volontairement essayé de provoquer ses adversaires pour les faire sortir de leur match, ce qui a fonctionné.

Rien ne se passait vraiment, j’ai essayé de les agacer, de les déconcentrer alors que le match leur échappait. Et j’ai réussi. J’ai trouvé ça nul de prendre des techniques pour montrer de l’émotion. C’est le jeu qu’on aime, on devrait avoir le droit d’en montrer.

Le mot de la fin revient à la star de la soirée, Dudley, qui comparait ses coéquipiers à… ses fils.

Ça m’est égal que mes coéquipiers aient tort ou pas. C’est comme si tu as un fils et qu’il se retrouve dans le pétrin, tu vas prendre partie pour lui, même si c’est un professeur qui le critique. C’est mon fils.

Si c’est un coéquipier, je vais raisonner de la même manière.

Au final, beaucoup de bruit pour pas grand chose. Simplement une petite bousculade comme on en voit chaque soir sur les parquets NBA. Et à la fin, ce sont les Lakers qui gagnent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.