NBA – Comment Russell Westbrook a pris les commandes à Houston

0

Russell Westbrook est en feu depuis quelques temps déjà. De retour à son niveau MVP, le meneur est en train de devenir le patron sur le terrain, en raison du gros coup de mou de James Harden. En coulisse aussi, Westbrook commence à prendre de l’importance.

Publicité

La première réaction des fans à l’annonce du trade de Russell Westbrook aux Rockets cet été a été de se demander qui de Monsieur Triple-Double ou de James Harden allait endosser le rôle de patron.

Les doutes se sont dissipés assez vite en début de saison. Houston est l’équipe du Barbu, et le MVP 2017 a du s’adapter. Plus deuxième arrière que meneur, Westbrook a du apprendre à être efficace dans son jeu sans ballon, et tirer le meilleur des possessions qui lui sont offertes.

Forcément, cela demande un sacré temps d’adaptation. Ce n’est pas une tâche facile que de passer de croqueur de ballon à observateur. Mais à la mi-saison, Russell Westbrook s’est mis au diapason. Au coeur d’une période difficile pour les Rockets, il a retrouvé son meilleur niveau. Et il émerge de plus en plus comme le patron.

Car pendant que lui flambe, son pote James Harden traverse une grosse période creuse. Un record de nullité à 3 points égalé, des choix plus que douteux. Rien ne va dans son sens. Hier encore face aux Timberwolves, le Barbu a signé un bien triste 0/6 derrière l’arc. Ce qui a laissé la porte ouverte à un nouveau festival de « Russ ».

Lire aussi | Faut il un trade à Portland pour satisfaire Damian Lillard ?

45 points, 10 passes décisives, 6 rebonds. Hier, c’est lui qui a fait gagner les siens. Et d’après Shams Charania de The Athletic, son infuence s’étend désormais au-delà du parquet. Dans les vestiaires, c’est aussi lui qui fait avancer le groupe. D’après plusieurs sources, Russell Westbrook aurait pris ses responsabilités pendant la crise pour re-mobiliser tout le monde, et secouer un peu Harden.

On doit recommencer à jouer ensemble. Et tout le monde doit donner le maximum pour gagner. Il faut que chacun se sorte de son individualisme et oublie ses objectifs personnels.

Publicité

Dans le staff, et dans la direction, cette attitude est plus qu’appréciée. Cela est vu comme un signe de détermination fort et une envie immense de gagner. Et si Westbrook est parfois maladroit dans ses attitudes, un dirigeant de Houston l’affirme : « c’est nécessaire, le vestiaire en a besoin ».

Niveau basket, si Russ Wes est de retour au top, c’est en grande partie parce qu’il a adapté son jeu pour devenir plus efficace que jamais. Depuis plusieurs matchs, il ne tire plus à 3 points et se concentre uniquement sur ses points forts, à savoir la pénétration et le jeu mi-distance. Recette gagnante.

Houston avait bien besoin d’une seconde arme efficace pour palier les baisses de régime de James Harden. Russell Westbrook a augmenté son niveau de jeu au bon moment, et il devient petit à petit le vrai patron de l’équipe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.