NBA – Les raisons de l’impasse D’Angelo Russell entre Warriors et Wolves

Pourquoi c'est l'impasse entre Warriors et Wolves sur D'Angelo Russell
CBS Sports (DR)

Au centre des rumeurs depuis quelques jours, D’Angelo Russell ne sait toujours pas si son séjour se poursuivra du côté de la Baie. Une chose est sûre, l’option Wolves se complique.

Publicité

Suite au trade de Jeff Teague vers les Hawks il y a quelques semaines, les Wolves avaient toqué à la porte des Warriors pour échanger autour du cas D’Angelo Russell. Après qu’il leur ait échappé l’été dernier, la volonté du front-office était claire : acquérir le meneur pour accompagner Karl-Anthony Towns et enfin voir l’avenir plus sereinement.

Si les rumeurs avaient rapidement été mises à la cave, elles sont revenues en force ces derniers jours, à l’approche de la trade deadline du 6 février. D’autant que Minnesota a vu un autre concurrent apparaître de derrière les fagots avec les Knicks qui ont déjà fait une offre.

Publicité

Si l’idée des Warriors était au départ de conserver le meneur pour voir ce que donnerait son association avec un certain Stephen Curry, la porte semble entrouverte pour D-Lo. Les Wolves l’ont bien compris et ne manquent pas de se jeter dans la bataille. A l’heure actuelle, on est cependant dans une impasse entre les deux franchises selon Connor Letourneau du San Francisco Chronicle :

Les Wolves sont intéressés depuis longtemps par l’acquisition du meneur D’Angelo Russell, et ont récemment offert à Golden State un package pour Russell comprenant l’arrière Andrew Wiggins. Mais pour envisager sérieusement de céder Russell aux Timberwolves, Golden State aurait besoin d’un nombre important de picks de draft.

Publicité

Lire aussi | Plusieurs joueurs des Grizzlies, dont Ja Morant, taclent Andre Iguodala

La condition pour avoir D’Angelo Russell ? Blinder de picks de drafts, à commencer par celui de 2020, une chose que Minnesota refuse d’envisager pour le moment. Avec un bilan de 15 victoires pour 34 défaites pour la franchise, le pick promet d’être situé assez haut et attise donc les convoitises des Warriors, même si ce seul pick ne sera pas suffisant.

Pour matcher le contrat max du meneur de la Baie, Andrew Wiggins serait donc envoyé dans l’autre sens, raison pour laquelle Golden State est assez gourmand en picks. En effet, même s’il était très solide en début de saison, le jeune joueur a progressivement baissé de niveau pour redevenir cet éternel espoir tantôt très bon et tantôt en difficulté.

A voir maintenant si Gersson Rosas finira par craquer et proposer un package composé de nombreux picks ou s’il fera d’autres mouvements dans le but d’en obtenir. Cette dernière idée semble en tout cas trotter dans sa tête :

Publicité

Un accord à trois a été discuté pour envoyer Robert Covington à Houston, Clint Capela à Atlanta, et des picks à Minnesota.

Les Wolves espéraient récupérer des assets pour D’Angelo Russell, mais Golden State a refusé leur offre. Les pourparlers sont au point mort.

Et si le salut des Wolves passait par les Rockets et les Hawks ? Les trois franchises se complètent plutôt bien et ont de quoi tous y trouver leur compte, à savoir un pivot pour Atlanta, du vétéran pour Houston et des picks pour les Wolves. Le front office pourrait ainsi obtenir suffisamment d’assets pour convaincre les Dubs, mais le temps presse et il va falloir rapidement trouver des solutions sous peine de voir le train Russell passer sous le nez de Minny.

Publicité

Les discussions sont au point mort entre des Wolves qui refusent de céder trop de picks et des Warriors qui en veulent à foison. Le dossier prend donc du plomb dans l’aile, mais les tractations sont sans doute loin d’être finies.

Les dernières actualités