Euroleague – Derrière un Campazzo record, le Real s’offre une belle soirée !

Euroleague (DR)

Un match renversant entre Madrid et Berlin hier soir. Comme souvent, la maison blanche en ressort victorieuse. Anthony Randolph et Facundo Campazzo se sont particulièrement distingués.

Publicité

Le Real a enregistré une troisième victoire consécutive hier soir contre l’Alba Berlin, sur le score de 103 à 97. Pourtant, ce match n’avait rien d’une partie de plaisir pour les merengues. Si le début de match est clairement à leur avantage (25-41), le deuxième quart ressemble a un cauchemar. Sans solutions, le Real encaisse un énorme 35 à 9, rejoignant ainsi les vestiaires avec un retard de 10 points (60-50).

Publicité

Une meilleure entame de deuxième période et un 14-0 vont permettre aux hommes de Pablo Laso de reprendre le contrôle du match. Après 30 minutes, le Real mène 79-71. Le dernier rapproché de Berlin à 93-99 dans les deux dernières minutes ne va rien changer. En conservant son avance, c’est bien le club espagnol qui repart de la Mercedes Benz Arena avec la victoire.

Publicité

Lire aussi | Kim Tillie prend la direction du Monténégro !

Collectivement, le Real ressort avec une super prestation. En terminant à 133 d’évaluation (16/32 de loin, 31 passes décisives), ils réalisent la cinquième meilleure marque de la saison. Cinq joueurs finissent avec 10 d’évaluation ou plus dont trois avec au minimum 20 d’évaluation. Anthony Randolph lâche 27 points (5/8 de loin), 6 rebonds, 1 passe, 1 interception, 1 contre et 33 d’évaluation. Jaycee Carroll sort son match référence cette année avec 27 points aussi et 26 d’évaluation.

Publicité

Il reste enfin le meneur argentin, Facundo Campazzo. Métronome de l’équipe, il conclu cette rencontre avec un deuxième double-double de suite. Au-delà des 10 points, ce sont surtout les 19 offrandes qui restent en mémoire. En effet, il égale le record all-time du nombre de passes sur un match d’Euroleague. Stefan Jovic , aujourd’hui au Khimki Moscou, avait atteint cette barre en 2015 avec le Bayern Munich. Campazzo pourra regretter sa cinquième faute à deux minutes de la fin. Pour l’annedocte, l’artiste avait déjà distribué 11 passes dans le… premier quart-temps !

Publicité

Le Real reste dans le bon wagon et ne laisse pas l’Anadolu Efes Istanbul prendre trop d’avance. A Madrid, le duo Randolph-Campazzo fait le job avant les Playoffs.

Publicité

Dernières actualités