NBA – Dwyane Wade a son (surprenant) défenseur de l’année en tête

dwyane wade miami heat
(DR)

Rudy Gobert, Anthony Davis, Giannis Antetokounmpo… Les prétendants prestigieux au titre de Défenseur de l’Année sont multiples. Dwyane Wade a de son côté divulgué le nom d’un joueur plus surprenant qui, selon lui, devrait recevoir la distinction cette saison.

Publicité

Tandis que la saison régulière approche de son terme et que les playoffs sont en ligne de mire, les prédictions pour les vainqueurs des différents trophées individuels vont bon train. Celles-ci font toujours l’objet de débats très animés dans les médias américains, et les consultants les plus célèbres voient leurs pronostics souvent relayés et contredits par les internautes.

Cela ne les empêche pas pour autant de déjà défendre leur opinion sur ces distinctions, à l’image de Kendrick Perkins. L’ancien joueur des Celtics, désormais figure à part entière de l’équipe d’ESPN, a plaidé ce mardi sans hésitation la cause d’un candidat au titre de MVP, remettant notamment en question les performances de Giannis Antetokounmpo.

Publicité

Si la désignation du meilleur joueur de la saison est logiquement celle qui entraîne le plus de discussions, les autres trophées, à l’image du meilleur défenseur, entraînent aussi leurs lots de disputes. Rudy Gobert se fait ainsi un devoir chaque année de défendre son cas, et fait de cet objectif l’un des principaux de sa saison.

Prodiguant une belle réputation au sein de la ligue, cette distinction a souvent été remportée par de grands joueurs, à l’exception de Dwyane Wade. Défenseur que l’on qualifiera d’« honnête » durant sa longue et riche carrière, Flash a malgré tout enfilé son costume d’oracle pour Celtics.com et fait d’un joueur de Boston, pas forcément attendu, son favori pour le titre de DPOY.

Publicité

Lire aussi | Marcus Smart tout proche de s’en prendre à un arbitre

« Écoutez, je sais que ce prix est d’habitude réservé aux big men, mais cette année, on doit revenir à l’époque où l’on récompensait des Gary Payton, des Michael Jordan, où les arrières recevaient le titre de Défenseur de l’Année.

Ce que Marcus Smart fait – vous avez pu le voir ce soir quand il s’est confronté au Fro (Jarrett Allen, ndlr) sous le panier, il est intrépide. Et ce n’est pas seulement par rapport à ses contres, c’est aussi sa hargne, ses plongeons sur le parquet pour aller arracher un ballon, ses changements défensifs sur un poste 5.

Donc je pense qu’il mériterait plus de crédit. »

Publicité

Redouté depuis plusieurs saisons par ses adversaires pour sa ténacité et sa mentalité rugueuse, Marcus Smart n’a cependant jamais fait partie des prétendants sérieux à ce titre de DPOY. Pourtant, comme le rappelle Dwyane Wade, le chien de garde des Celtics n’hésite pas à offrir tout son corps sur des séquences défensives, où il vient s’opposer à des joueurs bien plus grands et costauds que lui.

Face aux Nets, dans la nuit de mardi à mercredi, son apport a encore été précieux des deux côtés du terrain. Malgré cela, les hommes de Brad Stevens n’ont pas su résister au retour de Brooklyn, emmené par un Caris LeVert remonté comme jamais (120-129). Un contretemps qui ne vient pas pour autant remettre en cause les qualités de défenseur du poulain de D-Wade.

Publicité

Pat Beverley, Marcus Smart… Les « Gary Payton modernes » ne manquent pas dans la ligue, et devraient selon Dwyane Wade voir leurs talents défensifs récompensés par la ligue.

Boston Celtics Déclarations Dwyane Wade Marcus Smart NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités