NBA – À quoi ressemblerait la ligue si… le Big 3 du Thunder était resté ensemble

0

À l’été 2012, le jeune James Harden est en pleine négociation de contrat du côté d’Oklahoma City. Au final, face à un Barbu trop gourmand, les dirigeants du Thunder font le choix de prolonger Serge Ibaka, et tradent leur 6ème homme aux Rockets. Mais à quoi ressemblerait la ligue aujourd’hui si James Harden était resté aux côtés de Russell Westbrook et Kevin Durant à OKC ? On vous propose trois pistes de réflexion.

Publicité

Rarement une franchise n’aura été aussi prometteuse que le Thunder de la saison 2011-2012. Rendez-vous compte, une équipe dont les 4 stars (Kevin Durant, Russell Westbrook, James Harden et Serge Ibaka) n’ont que 22 ou 23 ans et qui rejoint aisément les Finales NBA, c’est du jamais vu. Malheureusement, ce qui aurait du être le point de départ d’une belle aventure, sera finalement la fin.

Car à l’été 2012, quelques semaines à peine après la défaite en 5 matchs face au Heat, les dirigeants d’Oklahoma City ont un choix cornélien à réaliser. Face à eux, Serge Ibaka et James Harden. Dans leurs mains, un contrat très lucratif. La suite on la connait. Un Barbu gourmand, Ibaka prolongé, un trade à Houston et le succès individuel que l’on connait pour les trois amis. Mais si le choix avait été inverse, que serait devenue cette équipe ? A quoi ressemblerait certains aspect de la ligue aujourd’hui ?

1. Le Thunder serait l’une des plus grandes dynasties de l’histoire

De même que le Heat s’est remis de la défaite face aux Mavericks lors des Finales 2011 en tapant le Thunder l’année suivante, Oklahoma City aurait rebondi immédiatement. En mission pendant toute la saison régulière 2012-2013, frôlant même le record historique de 72 victoires des Bulls, la franchise d’OKC serait allée chercher ce titre tant attendu au nez et à la barbe de Miami.

Une nouvelle fois défait sur la plus grande des scènes, LeBron James aurait d’ailleurs quitté South Beach un an plus tôt que prévu, laissant le Thunder sans vrai rival dans la ligue. Pour la première fois depuis les Lakers de 2000, une équipe aurait eu l’occasion de réaliser le 3-Peat, voire plus, et on ne voit pas comment le Thunder serait passé côté de tous ces titres. Sans Warriors, avec des Cavaliers moins forts, l’armoire à trophées de la Chesapeake Arena serait pleine à craquer.

2. Kevin Durant serait dans la conversation pour le titre de GOAT

Dans une équipe qui dégomme tout sur son passage, les titres qui s’enchainent, les distinctions personnelles qui s’accumulent avec, Kevin Durant n’aurait jamais rejoint Golden State. Dans ce monde parallèle, il ne serait jamais devenu le joueur le plus détesté de la ligue, bien au contraire.

Attaquant toujours aussi formidable, KD aurait sûrement du combler les lacunes défensives de ses deux partenaires. Résultat ? Plusieurs titres de meilleur défenseur de l’année qui viennent rajouter des lignes à son palmarès déjà impressionnant. Multiple MVP, meilleur scoreur de la ligue, meilleur défenseur, champion… LeBron James, désormais surnommé « Raymond Poulidor », référence à son bilan catastrophique lors des finales, serait bien plus loin de Michael Jordan dans les débat. Le seul à pouvoir titiller le GOAT, c’est bien Kevin Durant.

Publicité

3. Russell Westbrook aurait finalement été tradé

Si l’association Kevin Durant, James Harden, Russell Westbrook s’était prolongée, il y a fort à parier que des soucis auraient inévitablement surgi, notamment au niveau de l’utilisation du ballon.

Avec un Kevin Durant proche du statut de GOAT, et un Barbu qui peut enchainer les double-doubles à 50 points et 10 passes comme il l’entend, Westbrook aurait bien souvent eu le rôle du vilain petit canard. Privé de ballon dans les fins de matchs serrées pour ses problèmes récurrents de perte de balle, l’ancien d’UCLA se braque, et demande un trade à la surprise générale.

Sanguin comme il est, il aurait sans doute exigé un échange à Cleveland, pour rejoindre LeBron James, et ainsi combiner leur haine désormais commune du Thunder. Alors que Kevin Love fait le chemin inverse, « Russ Wes » devient la moitié du duo le plus physique de l’histoire de la NBA.

Dans un style totalement différent de ce qui se fait dans une ligue tournée vers les 3-points, les Cavaliers auraient détruit tout le monde à coup de dunks surpuissants. Parce que les dieux du basket sont joueurs, le meneur aurait retrouvé rapidement ses anciens coéquipiers du Thunder en Finales, et dans une série où il termine en triple-double de moyenne, il met fin à leur dynastie. Comme un symbole.

Tous les « What if » à lire :

Si Steph Curry avait été tradé aux Bucks en 2012
Si LeBron avait affronté Michael Jordan
Si Derrick Rose ne s’était pas blessé en 2012
Si le Big 3 Harden/Durant/Westbrook était resté à OKC

Bien évidemment, toutes ces suppositions n’engagent que l’avis de notre rédaction. Beaucoup d’autres modifications sur la ligue auraient pu être développées à partir de ce scénario, nous avons fait le choix de partir sur les plus parlantes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.