NBA – LeBron James snobé du 5 all-time des Lakers

Réaction de LeBron James
Forbes (DR)

À l’heure où la tendance est à l’élaboration de classements historiques, ESPN a dévoilé les starting five all-time de chaque franchise NBA. Celui des Lakers allait forcément faire des déçus, et LeBron James en fait partie !

Publicité

Les occupations commencent à manquer en attendant le retour de la NBA, et les différents médias américains semblent de plus en plus contraints d’emprunter les sentiers battus. Le contexte veut donc que ces derniers dressent des classements all-time, parmi lesquels les meilleurs 5 de chaque franchise, toutes époques confondues.

Après CBS Sports quelques jours plus tôt, c’est ESPN qui a dernièrement succombé à la tentation. Les équipes de la conférence Est traitées ce mercredi, ce sont celles de la conférence Ouest qui ont été passées en revue par ses journalistes dernièrement. Et forcément, le starting five des Lakers et leur glorieux passé était l’un des plus attendus.

Publicité

Dave McMenamin était chargé de la lourde tâche, et est parvenu avec la liste suivante :

Lire aussi | La liste des top 5 shooteurs all-time très polémique de Reggie Miller

Il ne vous aura pas échappé qu’un certain LeBron James manque à l’appel, et a de ce fait fait l’objet d’une justification de la part du rédacteur.

Le cinquième choix était le plus dur. Serait-ce Elgin Baylor, le meilleur ailier dans l’histoire de la franchise ? Ou pourquoi pas LeBron James, le meilleur ailier de l’histoire de la NBA ? Qu’en est-il de James Worthy, qui évoluait aux côtés de Magic et Kareem et a remporté un titre de MVP des Finales ?

Finalement, le choix s’est porté sur West. Baylor n’a jamais remporté de bague. James n’est pas un Laker depuis assez longtemps. Worthy devrait jouer au poste 4, et il y a déjà Shaq et le Captain dans la liste. Le Logo apporte du shooting, de la dureté et du leadership, et il est extrêmement important dans l’histoire globale de la franchise pour son après-carrière et son passage dans le front office.

Publicité

Les deux médias s’accordent donc sur la longévité trop restreinte du King dans la franchise, qui l’empêche d’accéder à ce type de sélections. Il n’a quoi qu’il en soit pas à rougir de s’être vu snobé au profit de Jerry West, d’autant plus au vu des arguments de qualité avancés par Dave McMenamin.

Publicité

LeBron devra donc attendre quelques années avant de voir son nom éventuellement intégrer le 5 all-time des Lakers, d’ores et déjà rempli de légendes de la ligue.

Les dernières actualités