NBA – Le point sur les 2 stars visées par Miami à la deadline

Bam Adebayo doit argent Jimmy Butler
(DR)

Désireux de renforcer son effectif déjà très prometteur à la trade deadline, le Heat s’était penché sur les cas de deux stars. Si aucune transaction ne s’est finalement faite, ces dossiers ne seraient pas totalement refermés du côté de Miami.

Publicité

Avec deux apparitions en playoffs sur les cinq saisons qui ont suivi le départ de LeBron James, le Heat ne connaissait pas la meilleure période de son histoire. Malgré des bilans respectables ne descendant jamais en-dessous des 45% de victoires, la franchise floridienne se devait, par sa culture historique de la gagne, de se relever.

Pour cela, Pat Riley a frappé un grand coup l’été dernier. Jimmy Butler a ainsi rejoint les rangs de l’équipe, et a emprunté le rôle de leader de l’effectif d’Erik Spoelstra. Un pari que certains jugeaient risqué au vu du caractère parfois difficile à gérer de la recrue. Mais d’épisodes chauds, il n’y a finalement pas eu.

Publicité

Buckets a parfaitement assumé ses responsabilités, et cultive avec ses nouveaux coéquipiers une alchimie qui semble quasi-parfaite. Malgré une rotation composée de plusieurs jeunes talents, Miami pointe ainsi à la 4e place de la conférence Est, et a d’ores et déjà en poche son ticket pour les playoffs grâce au format particulier de la fin de saison.

Le roster en place sera-t-il suffisant pour jouer le titre d’ici quelques semaines ? Probablement pas. Bucks et Raptors, pour ne citer qu’eux, semblent bien plus compétitif que le Heat à l’Est, même si une surprise peut toujours se produire. Dans ce cadre, le front office, à l’image de l’été 2019, pourrait chercher à renforcer son groupe dans les prochains mois.

Lire aussi | Un nouveau renfort de poids visé par le Heat pour 2021

Publicité

Quelles options s’offriraient alors à Pat Riley et ses adjoints ? La prochaine free agency n’apparait pas très attirante. Ils pourraient dès lors se rabattre sur un trade, et de nouveau considérer les pistes envisagées avant la trade deadline. Deux noms prestigieux étaient ainsi cités en janvier dernier comme potentiels renforts : DeMar DeRozan et LaMarcus Aldridge.

Les deux stars des Spurs intéresseraient-elles toujours les dirigeants floridiens ? Barry Jackson du Miami Herald s’est penché sur la question.

L’ailier DeMar DeRozan reste un joueur que le Heat apprécierait s’il venait à honorer sa player option à 27.7 M$ la saison prochaine (une quasi-certitude) et devenait agent libre en 2021. Mais il ne serait une option que si plusieurs autres cibles du Heat signaient ailleurs, et s’il acceptait un contrat bien inférieur au salaire max…

Publicité

Riley a toujours apprécié LaMarcus Aldridge, qui sera potentiellement free agent en 2021, mais il aura 36 ans au démarrage de la saison 2021-22, et a récemment dit qu’il voulait finir sa carrière là où il est actuellement (San Antonio) ou là où il a commencé (Portland)…

La situation semble claire : les deux leaders de San Antonio ne font pas partie des dossiers prioritaires au Heat. Leurs profils ont beau être appréciés par Riley, c’est leur situation contractuelle qui risque de poser problème. Le timing ne sera a priori pas forcément le bon, alors qu’ils ne devraient être libres qu’en 2021, soit l’année où Miami cherchera, entre autres, à attirer un certain Giannis Antetokounmpo.

Publicité

Toujours d’actualité, les pistes DeMar DeRozan et LaMarcus Aldridge semblent malgré tout s’être refroidies du côté du Heat. La réussite, ou plutôt le potentiel échec des Spurs en fin de saison, pourrait cependant faire bouger les choses.

Les dernières actualités