NBA – L’argument qui permettrait aux Raptors d’attirer Giannis

Giannis Antetokounmpo Kawhi Leonard
Ron Turenne/Getty Images

Toronto avance toujours sans faire de bruit, mais Masai Ujiri est un véritable génie qui sait bâtir un effectif capable de lutter pour le titre. À l’affût pour frapper fort sur le marché, son prochain gros coup pourrait s’appeler Giannis Antetokounmpo. Et les Raptors pourraient bientôt avoir un argument supplémentaire à faire valoir.

Publicité

S’il y a bien une franchise qui pourrait / devrait servir d’exemple aux autres, c’est Toronto. Barrés par les Cavaliers de LeBron James pendant longtemps, et aussi limités par les fragilités du duo Kyle Lowry – DeMar DeRozan, les Raptors ont su tout faire voler en éclats, pour se reconstruire de façon express.

Sous l’impulsion du président des opérations basket Masai Ujiri, le GM Bobby Webster n’a pas hésité à évacuer son arrière All-Star en échange d’un Kawhi Leonard pourtant réticent à l’idée de rejoindre le Canada. Un choix risqué mais payant, puisque le « Klaw » a mené les Raptors au titre.

Publicité

Parce que l’appétit vient en mangeant, la franchise canadienne ne se voit pas retomber dans la médiocrité malgré le départ de Kawhi Leonard. Alors pour retrouver les sommets et compléter un effectif encore talentueux, les dirigeants pourraient se tourner vers le joueur au centre de toutes les convoitises : Giannis Antetokounmpo. C’est ce que pense Tim Bontemps, journaliste pour ESPN.

Lire aussi | DeMarcus Cousins signé par un challenger à l’Est pour les playoffs ?

L’intérêt de Toronto pour Giannis Antetokounmpo à l’été 2021 n’est pas un secret. D’ailleurs, une autre longue épopée en playoffs pourrait ajouter à la longue liste des arguments favorables en leur faveur.

Alors, Giannis à Toronto est-ce envisageable ? En tout cas, si le Greek Freak décide de quitter Milwaukee pour avoir une vraie chance de remporter le titre, rejoindre les rangs des champions 2019 ne serait pas une mauvaise idée, loin de là.

Publicité

La question de la complémentarité se pose cependant. Quelle serait la place de Giannis aux côtés d’un Pascal Siakam évoluant plus ou moins dans un style similaire ? Les deux réussiraient-ils à cohabiter pour le bien du groupe ? Rien n’est moins sûr.

Publicité

D’ici l’été 2021, le nom de Giannis risque d’être associé à l’ensemble des franchises. Difficile de démêler le vrai du faux dans de telles conditions.

Publicité

Dernières actualités