NBA – Le programme qui a fait pleurer Michael Jordan… et basculer The Last Dance

0

Michael Jordan n’a pas forcément la réputation d’un homme sentimental. Les seules fois où les fans ont pu le voir en larmes, c’était après les titres 1991 et 1996, lors de son intronisation au Hall of Fame, et après le décès de Kobe Bryant. Mais visiblement, dans la sphère privée, il est bien plus sensible. Et un programme en particulier, qui l’a mis en larmes, a fait basculer beaucoup de choses…

Publicité

Quand on pense à Michael Jordan, on pense à ses nombreux exploits sur le terrain, mais aussi à sa mentalité et à sa poigne de fer. His Airness voulait gagner, et pour parvenir à ses fins, il ne faisait pas dans la dentelle. S’il fallait mettre quelques coups de poings à l’entrainement, il le faisait avec plaisir – demandez à Steve Kerr.

D’ailleurs, les mots qui sont ressortis après la diffusion de The Last Dance allaient dans ce sens. Beaucoup d’anciens coéquipiers/adversaires et d’observateurs se sont lâchés, n’hésitant pas à qualifier MJ de « mauvaise personne », ou à l’inviter à venir se battre, comme a pu le faire Horace Grant.

Mais derrière cette carapace d’homme prêt à tous les sacrifices pour réussir se cache un être profondément sensible. Il l’a prouvé à de nombreuses reprises, Jordan sait aussi laisser couler ses larmes. C’était le cas après la mort de son père ou celle de Kobe Bryant, c’était le cas lors de son intronisation au Hall of Fame, et visiblement, c’est aussi le cas quand il regarde la télé !

Parmi les oeuvres audiovisuelles qui touchent His Airness au plus profond de son âme, on retrouve Iverson, le documentaire sur la vie de The Answer. MJ l’aurait vu 3 fois, aurait pleuré 3 fois, et c’est la raison pour laquelle il aurait accepté de faire The Last Dance. CBS Sports raconte.

Sur la dernière page de présentation du projet The Last Dance, il y avait la filmographie du producteur Mike Tollin, et de son entreprise Mandalay Sports Media. Il explique : « Il y avait le documentaire sur Kareem Abdul-Jabbar, celui sur Hank Aaron, les films « Varsity Blues » et « Coach Carter »… Puis en bas à droite, il y avait « Iverson ».

Lire aussi | Quand Michael Jordan donnait les 4 joueurs les plus talentueux de la fin des années 90′

« Et là d’un coup Michael me demande si c’est bien moi qui ai fait ce documentaire… ». Tollin n’a pas répondu à la question, forçant ainsi MJ a se répéter. En fait, Mike Tollin ne savait pas si cette question était positive ou négative.

Publicité

Au final, Tollin a fini par confirmer qu’il était bien derrière le documentaire sur Allen Iverson. Michael Jordan a enlevé ses lunettes, avant de dire : « J’ai regardé ce film 3 fois, ça m’a fait pleurer. J’aime vraiment ce petit gars ». Après ces mots, il s’est levé pour serrer la main à Tollin en donnant son accord pour tourner TLD.

On ne le savait pas, mais Allen Iverson a donc eu un immense impact sur la réalisation de The Last Dance. Grâce à son histoire, et surtout grâce à sa participation à un documentaire sur sa vie, il a inspiré Michael Jordan a en faire de même.

Si vous aussi vous voulez vous émouvoir comme Michael Jordan, voici un trailer du fameux documentaire.


Même des années après sa retraite, l’influence d’Allen Iverson est encore palpable. D’ailleurs tous les fans peuvent le remercier, puisque sans lui, et donc sans The Last Dance, le confinement aurait été bien plus long.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.