NBA – Comment les Lakers peuvent attirer et Derrick Rose et Zach LaVine cet été !

Big Four aux Lakers avec LeBron, Davis, LaVine et Rose ?
Fadeaway World / DR

Qu’ils gagnent le titre ou non dans quelques semaines, les Lakers l’ont déjà annoncé : ils vont vont avoir la volonté de se renforcer à l’intersaison. Parmi les gros noms récurrents, Zach LaVine et Derrick Rose font figure de candidats sérieux. Et pourquoi pas carrément alpaguer… les deux ? On vous explique comment c’est possible.

Publicité

Golden State l’a montré après son titre de 2016 : dans cette NBA, il faut toujours chercher à s’améliorer, même quand on gagne. C’est pourquoi les Lakers, indépendamment du résultat de leur fin de saison, vont sérieusement chercher à s’améliorer avant le début de l’exercice 2020-2021.

Au menu, deux priorités qui n’ont pas été réglées avant la deadline et qui demeurent problématiques : un troisième scoreur capable de planter ses 20 points par match dans son sommeil en plus de LeBron James et Anthony Davis, et un meneur vétéran pour organiser l’attaque, gérer le tempo et marquer au besoin.

Publicité

Pour ces deux cas de figure, plusieurs joueurs collent évidemment au profil. Mais nous allons ici nous concentrer sur Zach LaVine et Derrick Rose, qui pourraient en plus bien faire leurs valises. L’arrière des Bulls en a marre de perdre, s’entend mal avec son coach Jim Boylen, et les derniers bruits le donnent tout bonnement exaspéré par la situation.

Quant à Derrick Rose, il l’a annoncé il y a peu : il veut simplement gagner une bague, et ce n’est pas chez des Pistons en reconstruction qu’il y a parviendra. Des contenders se sont déjà intéressés à lui en février, mais aucun deal n’avait pu être trouvé. Rebelote, notamment du côté des Lakers ? C’est bien probable.

Publicité

Les Angelinos présenteraient une lineup assez effrayante s’ils parvenaient à réunir LeBron, Davis, LaVine et Rose sous le même maillot. Mais comment y arriver ? Tout simplement avec un deal à trois équipes que nous avons imaginé et que l’on vous présente ci-dessous, via la trade machine d’ESPN :

Lire aussi | Une source proche de LeBron se lâche sur le King

Dans cette configuration, les Pistons viendraient récupérer ce dont ils ont besoin, c’est-à-dire de 2 joueurs assez jeunes sur la ligne arrière. Alex Caruso a montré de belles promesses comme two-way player, et avec encore plus de responsabilités, il pourrait être un pari gagnant pour Détroit. Quinn Cook ferait du Quinn Cook en sortie de banc, et Markieff Morris, qu’il faudrait récupérer via sign-and-trade, reviendrait au bercail. Un pick, qui était la volonté de la franchise du Michigan, pourrait aussi être ajouté ou substitué à Morris.

Côté Bulls, c’est le pari Kyle Kuzma qui est au centre du deal. Oui, Kuz a déçu cette saison aux Lakers… mais peut-il faire une Brandon Ingram chez les Pelicans ? On le pense. Danny Green, son expérience, sa défense et son adresse (bien qu’un peu en berne cette année) seraient un bien beau complément, tout comme, si besoin, le jeune Talen Horton-Tucker qui gagne vite en valeur.

Publicité

Pour ce qui est des Lakers, ils présenteraient bien sûr un monstre à quatre têtes assez saisissant, notamment en attaque. Bémol cependant : les pertes d’autant de joueurs, et particulièrement celles de Danny Green, Alex Caruso et Kyle Kuzma, pourraient être regrettées par la suite.

Dans l’hypothèse d’un tel trade, les Angelinos auraient tout intérêt à aller chercher des vétérans à prix faible sur le marché, focalisés sur la défense à la manière d’un Avery Bradley, qui resterait lui d’ailleurs du côté de la cité des anges. Mais si LaVine et Rose débarquent, il s’agira tout au plus d’un problème de riches pour Rob Pelinka.

Publicité

Après une trade deadline frustrante, comptez sur les Lakers pour agiter le marché de l’inter-saison à la recherche des pièces manquantes. Les gros noms ne manqueront pas, et il faudra faire le choix le plus à propos pour aider cette équipe et coller à son fit. De ce point de vue, LaVine et Rose semblent être 2 noms à considérer très sérieusement, d’autant que, vous l’avez vu, un deal est faisable…

Les Angelinos mettront-ils un coup de pied dans la fourmilière pour bâtir une nouvelle superteam ? Certains le souhaitent déjà. Réponse dans quelques mois !

Publicité

Dernières actualités