NBA – Le geste d’acharné de Russell Westbrook pendant un temps-mort

James Harden en discussion avec Russell Westbrook lors du Game 1 entre les Los Angeles Lakers et les Houston Rockets, lors des playoffs NBA 2020
Jesse D. Garrabrant

On ne vous apprend rien en rappelant que Russell Westbrook est un grand malade. Il l’a encore montré la nuit dernière en continuant de défendre comme un beau diable… durant un temps mort.

Publicité

La simple vision du résultat final et des statistiques de la rencontre pourraient permettre d’affirmer que les Lakers ont entamé leur série face aux Rockets de la même manière qu’ils l’avaient fait face aux Blazers. La nuit dernière, les hommes de Frank Vogel ont ainsi laissé à Houston de manière assez triste le Game 1 de leur confrontation (112-97).

Comme contre Portland, il y a deux semaines, ces derniers ont été lâchés par leur adresse au tir, avec un pâle bilan de 42.2% dans l’exercice et 28.9% à 3 points. Ces échecs, s’ils sont en partie arrivés sur des tirs ouverts, sont aussi à mettre au crédit de leurs adversaires, et de leur bonne défense sur l’ensemble de la rencontre.

Publicité

Russell Westbrook, en délicatesse de l’autre côté du terrain, s’est placé comme le fer de lance de cette intensité défensive mise par son équipe. Pour vous en convaincre, il suffit d’observer une séquence capturée durant le 4ème quart-temps, alors que les Rockets menaient déjà largement au score. Le meneur y refuse de laisser Danny Green prendre un tir… alors qu’un temps mort vient d’être demandé.



Publicité

Au coup de sifflet des arbitres, les shooteurs ayant le ballon dans les mains ont l’habitude de tenter leur chance, même s’ils savent que leur shoot ne comptera pas. Une sorte de tir d’entrainement qui leur permet de régler la mire, notamment pour ceux qui se montrent maladroit, ce qui était le cas de Green sur la rencontre (2/7 derrière l’arc).

Westbrook, qui ne souhaitait pas offrir à son adversaire une opportunité de retrouver ses sensations… a donc accouru pour l’empêcher de déclencher sa mécanique de shoot, et a bien attendu qu’il rende le ballon aux officiels. Une attitude félicitée par James Harden, qui illustre bien toute la détermination de son coéquipier à ne pas laisser la moindre chance à L.A sur cette fin de rencontre.

Publicité

Russell Westbrook est définitivement un joueur à part, toujours prêt à fournir un gros effort pour perturber ses adversaires… y compris durant un temps mort.

Les dernières actualités