NBA – L’arme sous-estimée des Lakers qui impressionne LeBron James

Danny Green proclame les Lakers équipe des États-Unis
Kelvin Kuo

Avec seulement deux défaites concédées depuis le début des playoffs, les Lakers réalisent une entame de postseason sérieuse. L’une de leurs caractéristiques, souvent oubliée, laisse pourtant LeBron James admiratif.

Publicité

Avec LeBron James et Anthony Davis aux commandes, les Lakers étaient destinés à jouer les premiers rôles cette saison. À elles seules, les deux stars transformeraient n’importe quelle équipe en prétendante au titre. Le supporting cast qui les entoure n’a donc fait que renforcer ce statut depuis octobre.

Car oui, en plus de leur talent immense, LeBron et AD peuvent également partager la gonfle avec des coéquipiers de qualité. Kyle Kuzma, Danny Green, Rajon Rondo, Dwight Howard, Markieff Morris, Alex Caruso… Les seconds couteaux ne manquent pas du côté de L.A., et ont chacun eu leur rôle à jouer dans la bonne figure affichée par la franchise.

Publicité

Premiers à l’Ouest à l’issue de la saison régulière, les hommes de Frank Vogel ont jusqu’ici su parfaitement faire respecter leur rang en playoffs. Après une légère frayeur lors du 1er match face à Portland, ces derniers ont déroulé pour finalement s’imposer 4-1. Même scénario au second tour, où les Rockets n’ont pas su trouver les solutions pour contrecarrer leurs plans.

Tous les signaux sont donc au vert pour les Angelinos, qui attendent patiemment de connaitre l’identité de leur futur adversaire en finales de conférence. Ils savent quoi qu’il en soit sur quelle forces ils pourront s’appuyer lors de leur prochaine confrontation, l’une des principales restant la défense.

Publicité

Malgré leur force de frappe offensive qui effraierait n’importe quelle équipe dans la ligue, les Purple&Gold peuvent en effet compter sur un système défensif quasi infaillible. Du haut de ses 16 années d’expérience dans la ligue, LeBron James est bien placé pour évoquer le niveau de son équipe dans ce secteur, et son état des lieux est sans appel.



J’ai fait partie de nombreuses équipes défensives de talent. Mike Brown était un coach porté sur la défense, et on a joué un basket exceptionnel de ce côté du terrain durant mes premières années à Cleveland. À Miami, on planait. On n’était pas l’équipe la plus grande, mais on était assez longs, rapides, et Erik Spoelstra nous mettait au défi d’utiliser cette vitesse pour couvrir l’intérieur et défendre à l’extérieur. Donc on planait.

Publicité

Mais cette équipe des Lakers est une excellente équipe défensive aussi. On a plusieurs joueurs qui ont eu des sélections dans la All-Defensive 1st Team. On a des Défenseurs de l’Année avec AD et Dwight. Avant le hiatus, on avait Avery (Bradley) qui était apparu dans plusieurs 1st et 2nd Defensive Teams.

Danny en faisait partie l’année dernière. Je ne suis pas sûr que j’y étais personnellement, mais je sais ce dont on est capables en défense. On court, et on se protège l’un l’autre.

Défenseur hors pair lorsqu’il s’en donne les moyens, LBJ a su se mettre au niveau de ses coéquipiers experts dans le domaine sur cette postseason.

Publicité

Un simple coup d’œil sur les statistiques des Lakers dans ces playoffs confirme ses propos. Ils possèdent ainsi la 3ème meilleur defensive rating de la ligue (105.4), la 3ème meilleur marque d’interceptions par match (8.3), et ne concèdent que le 3ème plus grand total de points à leurs adversaires dans la peinture (36.6 par rencontre). Comme durant la saison régulière, ils règnent enfin au classement des contres (6.0 par match).

Redoutables en attaque, les Lakers se révèlent également intraitables en défense sur ces phases finales. Quand on sait que la défense permet de remporter des titres, LeBron James et ses partenaires peuvent avoir le sourire.

Publicité

Dernières actualités