NBA – Monstrueux, Anthony Davis rejoint Shaq dans l’histoire des Lakers !

Shaquille O'Neal Anthony Davis lakers Finales NBA
(DR)

Déjà décisif pour son premier match en finale NBA, Anthony Davis a fait dans le sensationnel. L’intérieur réalise du jamais vu depuis plusieurs légendes de la franchise et l’année 1959. C’est ce qu’on appelle réussir ses débuts.

Publicité

Pour son premier match en finale NBA, Anthony Davis voulait marquer le coup. Pas question pour l’intérieur de se cacher derrière LeBron James ou autre : l’ancien joueur des Pelicans voulait absolument se montrer présent pour son équipe. Et on peut désormais le dire maintenant que le Game 1 est terminé, AD part sur de bonnes bases pour remporter le titre de MVP des Finals.

Avec 34 points, 9 rebonds et 5 passes (résumé du match disponible ici), il a réussi une prestation complète pour offrir la victoire aux siens. Les Lakers débutent la série avec un avantage de 1-0 et Davis peut se réjouir de sa grosse performance jamais vue depuis… l’année 1959.

Publicité

En effet, il s’agissait du premier match de l’intérieur en Finales NBA. Il n’a jamais atteint ce stade de la compétition avec New Orleans par le passé, mais voilà qui est fait pour sa première saison chez les Angelinos. D’ailleurs, pour retrouver des Lakers plantant plus de 30 points pour leurs débuts en Finales, faut remonter loin, très loin. Et plusieurs grands noms ressortent d’après les médias américains.



En effet, selon Bleacher Report, Anthony Davis et ses 34 points ont rejoint les exploits de Shaquille O’Neal dans l’histoire des Lakers. Le pivot avait inscrit respectivement 43, 44, 36 et 34 points lors du premier match des Finales 2000, 2001, 2002 et 2004. George Mikan fait également partie de ce cercle de 34+ unités lors d’un premier match en Finals pour les Californiens.

Publicité

De plus, selon NBA History, Elgin Baylor a lui aussi marqué 34 points dans le Game 1 des Finales 1959 opposant les Lakers aux Celtics. Pour la petite histoire, Baylor avait surtout… perdu avec le roster californien de l’époque. Pire encore, la franchise avait mangé un sweep bien frais contre les hommes de Bob Cousy. Au moins, l’histoire du côté de Davis débute bien mieux.

Publicité

Anthony Davis n’a pas raté ses débuts en finale NBA. Peut-être le début d’une belle histoire entre l’intérieur et le summum de la compétition.

Les dernières actualités