NBA – Un ancien coéquipier de LeBron dégomme le Heat… et se ridiculise

LeBron violemment trollé à cause de sa coupe de cheveux
Heavy.com (DR)

Avant le Game 3 entre les Lakers et le Heat, personne n’imaginait que Jimmy Butler allait renverser la série et Los Angeles, par la même occasion. Certainement pas Tristan Thompson, ancien coéquipier de LeBron James à Cleveland. Ce dernier a fait des commentaires assez intéressants lors de sa dernière interview… qu’il doit regretter aujourd’hui.

Publicité

En 2019, ce n’est pas pour rien que les Lakers ont fait venir Anthony Davis après de longues négociations avec les Pelicans. Le front office voulait acquérir une star aux côtés de LeBron James, mais dans le même temps récupérer une arme de destruction massive dans une raquette. Dominant la plupart de ses matchups, Unibrow a largement répondu aux attentes placées en lui jusqu’à maintenant.

Cela se confirme en playoffs, là où les intérieurs des Angelinos ont pris le meilleur dans la plupart des séries où ils ont pu jouer. Davis confirme qu’il est définitivement spécial et notamment avec ses deux premiers matchs en finale, qu’il a complètement dominé face aux hommes d’Erik Spoelstra, sans solutions.

Publicité

Mais cela a bien changé dimanche soir à l’occasion du Game 3. AD n’a jamais réussi à trouver un moyen de faire mal, à l’inverse de Jimmy Butler. S’il y en a un qui doit être déçu, c’est Tristan Thompson, ancien coéquipier de LeBron James à Cleveland. Devant Colin Cowherd dans le podcast The Herd, il a tenu des propos assez intéressants.



Je savais qu’en arrivant dans cette série, AD allait devenir le plus gros facteur. Mais je ne pensais pas que Dwight Howard et AD allaient dominer autant contre Bam Adebayo et Jae Crowder. Je me disais : « Mec, ce sont des hommes contre des gamins ». Howard prend le dessus, il passe, ce que je ne l’ai jamais vu faire auparavant.

Publicité

Puis de voir AD jouer contre les autres pivots, c’était un peu David contre Goliath niveau taille. Il prend tellement de and-ones et de rebonds offensifs.

Thompson n’a pas tout à fait tort au vu de la tournure du Game 1 et 2, même si ses comparaisons ne plairont pas à tout le monde. En revanche, le Game 3 a prouvé que, oui, Miami pouvait rivaliser et éteindre Davis… Le tout sans Adebayo on le rappelle.

Publicité

Tristan Thompson devra peut-être éviter de devenir consultant au vu de son analyse du jeu après sa carrière. Le Game 3 a complètement éteint sa version, même si Anthony Davis compte bien prendre sa revanche.

Les dernières actualités