NBA – « Les Clippers ? On n’avait pas vu une explosion pareille depuis Tchernobyl »

Les joueurs des Los Angeles Clippers Paul George, JaMychal Green, Lou Williams et Kawhi Leonard le visage défait lors du Game 6 face aux Denver Nuggets à l’occasion des Playoffs NBA 2020
Andrew D. Bernstein

La déroute des Clippers face aux Nuggets reste encore dans toutes les mémoires, et les réactions à ce naufrage ont été plus incendiaires les unes que les autres. Celle d’un ancien champion se voulait carrément… historique.

Publicité

La nomination de Tyronn Lue à la tête du banc, les rumeurs de trade impliquant certains joueurs cadres, rien n’y fait : le souvenir du comeback subi par les Clippers au 2nd tour des playoffs ne s’efface pas. Il faut dire que personne ne s’attendait à voir les hommes de Doc Rivers s’effondrer de la sorte lorsqu’ils menaient 3-1 face aux Nuggets.

La plaie reste béante dans le cœur des fans de la franchise, tout comme la réputation de Kawhi Leonard et Paul George reste fortement écornée dans la ligue. Les deux leaders du groupe ont affiché la même déliquescence que leurs coéquipiers dans ce retournement de situation, et particulièrement dans le tragique Game 7 qui a conduit à leur élimination.

Publicité

À l’image des internautes, consultants et analystes n’ont pas manqué de s’en prendre à eux dans les jours qui ont suivi cette sortie prématurée pour les prétendants au titre. Pour The Jump, Richard Jefferson n’a par exemple pas mâché ses mots, affirmant que cette débâcle se voulait sans précédent dans la ligue.



Quand la série est devenue serrée, les Clippers ont vraiment galéré. En arrivant à 3-1, ils voulaient conclure l’affaire aussi vite que possible. C’est ce qui s’est passé contre les Nuggets, et ils n’y sont pas arrivés. Mais ce n’est même pas le pire. Le pire, ça reste leur 4ème quart-temps du Game 7, où ils sont passés en mode « Tchernobyl ».

Publicité

Ils ont explosé, il ne restait plus rien. Genre, pour vous dire, j’étais dans la salle, les médias étaient derrière moi, et on était tous scotchés. Je me suis retourné pour voir le visage de tout le monde, et ils étaient là : « Qu’est-ce qui se passe ?! » On n’avait pas vu une explosion pareille depuis Tchernobyl.

Première observation : le champion NBA 2016, de son propre aveu, a visiblement été très marqué par la vision de la mini-série Chernobyl sortie il y a peu. De même pour le séisme ressenti dans la bulle d’Orlando, dont l’intensité le laissait toujours incrédule plusieurs jours après son intervention. Les Clips vont devoir sortir le grand jeu la saison prochaine pour gommer cette bévue majuscule.

Publicité

La faillite mentale des Clippers contre Denver continue d’entrainer des réactions saillantes dans le microcosme NBA. Celle de Richard Jefferson en est le parfait exemple.

Déclarations Los Angeles Clippers NBA 24/24

Les dernières actualités