NBA – Que vont faire les Lakers avec leur pick de Draft ?

LeBron James se retrouve contré par... le cercle !
Juego Directo (DR)

Titulaires du 28ème choix de la Draft, les Lakers pourraient volontiers l’inclure comme monnaie d’échange dans le cadre d’un trade. S’ils venaient à le conserver, un secteur de jeu devrait être renforcé, notamment par l’intermédiaire de deux prospects intéressants.

Publicité

Depuis leur sacre en tant que champions NBA 2020, les Lakers voient régulièrement des rumeurs de trades les concernant défiler. La dernière en date fait état d’une réactivation de la piste menant à Derrick Rose, mais la plupart concernent l’arrivée d’une 3ème star, notamment dans le backcourt. Plusieurs impliquent cependant l’échange de leur 1st round pick.

Dans ces différents bruit de couloir, le 28ème choix de la prochaine Draft qu’ils possèdent fait en effet quasiment toujours office d’asset incontournable dans leur package. Les noms des prospects qu’ils pourraient récupérer avec ce dernier mériteraient pourtant de s’y accrocher, d’autant plus au vu de l’intersaison qui s’annonce.

Publicité

Kentavious Caldwell-Pope devrait tester le marché, tandis que 2 franchises se montrent déjà intéressées par Rajon Rondo. Dans cet optique, un renfort à l’arrière ne serait pas de tout refus, et les experts des mock drafts l’ont bien compris. Les divers médias américains annoncent ainsi à l’unanimité la sélection d’un guard de la part des Angelinos.



SB Nation avance par exemple le nom du scoreur de Charleston, Grant Riller, The Athletic celui du shooteur de San Diego State, Malachi Flynn, pendant que CBS Sports voit le talent de Michigan State, Cassius Winston, rejoindre les rangs de L.A. Mais deux autres profils, peut-être encore plus intéressants, pourraient être retenus.

Publicité

L’un d’eux, soumis dans les projections de Yahoo! Sports, n’est autre que Tre Jones. Simplement âgé de 20 ans, le petit frère de Tyus sort d’une saison sophomore de haute voltige à Duke. Il y a notamment affiché tout son QI basket, et sa capacité à mener avec aisance l’attaque d’un des programmes universitaires les plus prestigieux du pays.

L’autre CV évoqué, cette fois-ci par Sports Illustrated, est celui du jeune Josh Green (19 ans). Pour sa 1ère saison dans la relevée Pac12, le poste 2 des Wildcats d’Arizona a impressionné par ses talents défensifs. La grosse inconnue reste cependant sa capacité à avoir un véritable impact de l’autre côté du terrain au plus haut niveau, à cause de sa portée et de sa mécanique hasardeuse.

Publicité

Le fait de conserver leur 28ème pick ne serait donc pas nécessairement une mauvaise chose pour les Lakers, qui disposeraient alors de plusieurs pistes de joueurs, et plus précisément de jeunes arrières, capables d’apporter leur pierre à l’édifice la saison prochaine.

Les dernières actualités