NBA – Le privilège que Michael Jordan n’a jamais eu parmi les légendes

Magic Johnson, Larry Bird et Michael Jordan
(DR)

Si Michael Jordan est considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps, c’est en grande partie grâce à un palmarès hallucinant. 6 titres en 6 finales, 5 MVP, et la liste est encore longue. Le plus fou, c’est qu’il a réalisé tout cela sans avoir le droit au même privilège que toutes les autres légendes !

Publicité

Quand on pense au meilleur attaquant de l’histoire, on peut penser à Kobe Bryant et ses 81 points face aux Raptors, à Kevin Durant et sa combinaison de taille, d’adresse, et d’agilité, ou encore à James Harden et ses cartons à répétition… Mais dans les chiffres, aucun joueur n’a marqué plus aisément que Michael Jordan dans sa carrière.

En effet, aujourd’hui encore, His Airness est le joueur à la moyenne de points par match la plus élevée de l’histoire avec 30.1. Sur ses 12 saisons complètes passées avec les Bulls (il n’a joué que 17 matchs en 94-95), MJ a terminé à 10 reprises meilleur marqueur de la ligue, preuve d’une domination sans précédent sur les défenses adverses.

Publicité

Mais cette domination était-elle le résultat de son talent intrinsèque et de sa volonté de marquer encore et encore, ou bien de la construction de l’effectif des Bulls, qui le poussait à prendre ses responsabilités offensives tous les soirs, au risque de voir les siens s’incliner ? Effectivement, contrairement à toutes les autres légendes, Michael Jordan n’a jamais joué avec une autre superstar offensive.



Voici quelques noms dans les hauteurs de la hiérarchie all-time, et les génies offensifs qu’ils ont côtoyé :

  • LeBron James : Dwyane Wade, Shaquille O’Neal, Kyrie Irving, Anthony Davis
  • Kobe Bryant : Shaquille O’Neal
  • Larry Bird : Kevin McHale
  • Magic Johnson : Kareem Abdul-Jabbar, James Worthy
  • Kareem Abdul-Jabbar : Magic Johnson, Oscar Robertson

Publicité

Cette liste est bien évidemment non exhaustive, mais l’idée est claire, toutes les légendes ont eu à leurs côtés des joueurs à qui passer le ballon dans les moments chauds… Michael Jordan a eu Scottie Pippen, mais ce dernier n’était pas une référence offensive. La preuve, il n’a jamais tourné à plus de 22 points par match sur une saison ! Pip est une légende, mais il est reconnu pour sa polyvalence, pas pour son jeu offensif.

C’est bien là ce qui rend les exploits de His Airness impressionnants : tout le monde savait qu’il aurait la balle dans les mains et la responsabilité de marquer les points importants pour son équipe, mais personne n’a jamais pu l’arrêter. C’est ce qu’on appelle une réelle domination.

Publicité

Si les autres légendes ont pu compter sur des grands attaquants, Michael Jordan se serait-il entendu avec un joueur qui réclame souvent le ballon offensivement ? Rien n’est moins sûr !

Les dernières actualités