NBA – Lou Williams dépité par les propos du gendre de Trump

Lou Williams, Jared Kuschner et Donald Trump
(DR)

Alors que l’élection est désormais dans moins d’une semaine aux Etats-Unis, la campagne bat son plein. Chaque camp avance ses arguments, et celui avancé par le gendre et conseiller de Donald Trump a dépité un certain Lou Williams.

Publicité

Ce n’est pas un secret : entre les joueurs NBA et Donald Trump, il n’y a pas un grand respect mutuel. Le locataire de la Maison Blanche n’a de cesse de critiquer une ligue pro-BLM qui est devenue « marxiste » à ses yeux, et ses joueurs « extrémistes » comme LeBron James.

De leur côté, ces mêmes joueurs n’ont de cesse de s’en prendre à lui frontalement, n’hésitant pas à le moquer voire carrément à l’insulter. Dans la ligue, être pro-Trump est tabou : JR Smith expliquait encore récemment que le seul coéquipier qu’il avait détesté de sa carrière lui rappelait DJT dans ses propos, et Duncan Robinson pourrait ainsi avoir des problèmes après les révélations sur sa petite amie.

Publicité

Parmi le cercle proche du Président, on trouve Jared Kuschner. Haut Conseiller à la Maison Blanche, Kuschner est aussi l’époux d’Ivanka Trump, la fille de Donald. Invité de Fox News ce lundi, il s’est fendu d’une phrase qui a beaucoup fait réagir au pays de l’Oncle Sam :

Une chose que nous avons vue dans la communauté noire, qui est majoritairement démocrate, c’est que la politique du Président Trump est la politique qui peut aider les personnes noires à s’éloigner des problèmes dont ils se plaignent – mais il ne peut pas vouloir leur succès plus que eux-mêmes ne veulent avoir du succès.



Kuschner a rapidement été dégommé pour avoir impliqué les noirs ne voudraient pas avoir du succès, et c’est un Lou Williams dépité et qui n’avait pas les mots qu’on a retrouvé sur Twitter :

Publicité

Pour rappel, les joueurs NBA sont très engagés dans la campagne présidentielle, et multiplient les appels au vote en faveur de Joe Biden. Certains se content de relayer les informations relatives au vote, quand d’autres comme LeBron James ouvrent carrément des centres de vote.

Une chose est sûre : le petit monde de la ligue suivra avec attention les résultats la semaine proche, et Adam Silver aussi. L’énorme emphase mise par la NBA sur le mouvement Black Lives Matter a rebuté une bonne partie de l’Amérique, ce qu’a fustigé un agent tout récemment, s’inquiétant de lourdes conséquences sur le business.

Publicité

Trump et son clan n’ont décidément pas la cote en NBA, et ce type de déclarations hasardeuses ne va pas aider… Plus que quelques jours à patienter avant d’être fixés.

Buzz Lou Williams NBA 24/24

Les dernières actualités