NBA – La qualité « irréelle » de LeBron qui sidère un de ses coéquipiers

LeBron James heureux avec les Lakers
Mark J. Terrill

LeBron James ne manque certainement pas d’atouts dans sa panoplie de joueur, mais pousse un de ses coéquipiers aux Lakers à l’admiration grâce à une de ses caractéristiques peu commune.

Publicité

À 35 ans, et pour sa 17ème saison en NBA, LeBron James a continué d’époustoufler les fans et les observateurs. Alors que beaucoup affirmaient qu’il se trouvait dorénavant sur la pente déclinante de sa carrière, le King a fait mentir tous ces oiseaux de mauvaise augure en allant chercher son 4ème titre en tant que MVP des Finales.

Même ses coéquipiers aux Lakers, qu’il côtoie quotidiennement et qui ont donc appris à le connaitre depuis bien longtemps, restent subjugués par certains de ses talents. L’un d’eux, qui n’est pas le plus connu de son arsenal, laisse Danny Green pantois : sa mémoire. L’arrière s’explique dans le « NBA Show » de The Ringer.

Publicité



LeBron s’est tellement amélioré depuis mon année rookie… Sa mémoire est irréelle… Il se souvient de chaque système, de chaque personne, de tout à propos de tout le monde, de toutes les situations, même en dehors du terrain… Il va se rappeler de tous les membres de votre famille.

Publicité

Danny-G est en effet bien placé pour témoigner des progrès de son leader, puisqu’il évoluait déjà à ses côtés pour sa première année dans la ligue, à Cleveland, en 2009-10. Une période où LeBron pouvait déjà s’appuyer sur une mémoire photographique indéfectible, qu’il qualifiait récemment de don… mais aussi de malédiction.

Dans la ligue, cet atout se révèle très précieux pour lui lorsqu’il souhaite de nouveau créer des liens avec d’anciens partenaires, comme Green. Il peut ainsi faire appel à ses lointains souvenirs et montrer qu’il s’intéresse à eux. Il en bénéficie également sur les parquets, notamment face à ses adversaires réguliers. DeMar DeRozan et les Raptors ne diront pas le contraire.

Publicité

Plus que par sa polyvalence ou sa domination sur la concurrence, Danny Green reste rêveur devant la capacité de mémorisation de LeBron James. Ce dernier n’oubliera donc pas le 3 points crucial manqué par son coéquipier lors du Game 5 des dernières Finales…

Les dernières actualités