Publicité

NBA – Le 5 all-time des Lakers selon Kobe… qui s’était snobé !

Kobe Bryant fend la foule sous le maillot des Lakers
Jim Urquhart

De nos jours, il est quasiment inconcevable de dresser un 5 majeur all-time des Lakers sans y placer Kobe Bryant. En 2009, suite à la conquête de son 4ème titre, le Mamba avait pourtant lui-même fait preuve de modestie en s’excluant de sa sélection.

Publicité

Les plus jeunes, qui ont commencé à suivre la NBA durant les années 2010, ont sans doute pu se demander à quoi était due la fascination autour d’une équipe aux résultats aussi piteux que ceux des Lakers. Un simple coup d’œil au palmarès de la franchise pouvait suffire à répondre à leurs interrogations, mais aussi une simple observation des Top 10 all-time livrés par la communauté.

Il est en effet fréquent de retrouver dans les diverses sélections du genre 2, 3, 4, voire 5 légendes de la ligue dont la carrière a principalement été marquée par leur passage à L.A. L’établissement d’un cinq majeur angelino toutes périodes confondues a donc tout du calvaire, mais celui-ci peut difficilement exclure Kobe Bryant.

Publicité

Visage de la franchise pendant près de 20 ans, le Mamba fait même partie pour quelques uns des 3 meilleurs joueurs de tous les temps. Impossible, dès lors, de ne pas le faire figurer dans une sélection exclusivement Purple & Gold. C’est pourtant ce qu’avait fait… Kobe lui-même, en 2009, au micro de Neil Everett et d’ESPN.



Publicité




Mon 5 all-time des Lakers ? Voyons voir… Je mettrais Magic (Johnson) – c’est marrant parce que beaucoup de ces gars sont dans mon Top 5 ou Top 10 all-time ! Donc il y a aurait Magic, il y aurait Jerry West, Elgin Baylor, Kareem (Abdul-Jabbar) et Wilt (Chamberlain).

Une liste qui aurait été logique si elle avait été dressée dans les années ’90, mais qui avait de quoi surprendre suite au 4ème sacre en tant que champion de Vino. Ce dernier récupère aujourd’hui bien souvent le spot d’Elgin Baylor, tandis que Shaquille O’Neal peut prétendre à une place dans la raquette. Visiblement, le beef entre les deux anciens coéquipiers n’était pas encore totalement digéré.

Publicité

Qui aurait pu croire que les mots « Kobe » et « modestie » pouvaient parfois rimer ? Toujours admiratif et respectueux de ses aînés, le Black Mamba avait donc mis sur pied un 5 all-time old-school des Lakers. Et force est de constater que celui-ci avait malgré tout fière allure.

En direct : toute l'actu NBA