NBA – Le trade à 3 équipes qui enverrait Bradley Beal chez les Nets

Les superstars NBA Kyrie Irving, Bradley Beal et Kevin Durant sous le maillot des Brooklyn Nets
DR

En attente des premiers gros moves de cette intersaison, les médias US ne manquent pas d’imagination en ce qui concerne les suggestions d’échanges. Les Nets pourraient par exemple former un Big-Three sensationnel avec Bradley Beal via un trade avec Knicks et Wizards.

Publicité

La free agency ne sera sans doute pas la plus mémorable de ces dernières années, mais le marché des transferts qui l’accompagnera pourrait se révéler des plus sensationnels. La course à l’armement s’apprête à être lancée en NBA, et plusieurs équipes auraient intérêt à s’y immiscer en vue de la saison à venir.

Plusieurs joueurs de renom seraient sensiblement sur le départ de leur franchise, tandis que d’autres, pas forcément appelés à quitter leurs bases, attirent énormément de regards au travers de la ligue. Bradley Beal, que les Wizards ne semblent pour l’heure pas prêts de marchander, fait ainsi partie des noms qui intéressent plusieurs top-teams selon son propre aveu.

Publicité

Les Lakers se pencheraient par exemple sur le dossier, mais ne sont pas les seuls à flairer la bonne affaire. Certains insiders affirment que ce sont les Nets qui seraient le mieux placés dans la course pour obtenir l’arrière All-Star. Une situation qui a poussé Grant Hughes à imaginer un trade entre Brooklyn, New York et Washington pour Bleacher Report.

Les Nets reçoivent : Bradley Beal, Taj Gibson

Les Knicks reçoivent : John Wall, Rodions Kurucs, 9ème pick de la Draft 2020, 1st round pick des Wizards 2024 (protégé Top 5)

Les Wizards reçoivent : Caris LeVert, Jarrett Allen, Taurean Prince, Kevin Knox, 19ème choix de la Draft 2020, 27ème choix de la Draft 2020

Publicité




De sorte à récupérer le gros lot, les Nets devraient dans ce cas se séparer de Caris LeVert – qui n’aurait de toute façon plus de place dans le cinq avec l’arrivée de Beal, Jarrett Allen, Rodions Kurucs et de leur pick 19 de la Draft. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Beal serait à coup sûr un upgrade au poste 2, et un profil qui pourrait bien s’imbriquer avec Kyrie Irving et Kevin Durant.



L’alliage des trois stars serait sans aucun doute le plus dévastateur de la ligue en matière de menace offensive. Néanmoins, la rotation intérieure de Steve Nash se verrait fortement amputée, avec la perte des talents de défenseur d’Allen et des capacités de shooteur de Kurucs. Des domaines dans lesquels Taj Gibson n’atteint pas le niveau des deux hommes.

Publicité

De leur côté, les Knicks obtiendraient enfin le leader et la figure de proue qu’ils attendent depuis si longtemps. Tout du moins, sur le papier. John Wall possède un sérieux résumé, mais reviendra d’une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains depuis décembre 2018. Heureusement, le prometteur Kurucs, ainsi que 2 picks de draft garniraient le package reçu.

Enfin, c’est peut-être Washington qui pourrait à terme ressortir gagnant de ce deal. Pour cela, il faudrait que les dirigeants de la capitale décident de faire table rase, et de se lancer dans une reconstruction. Les arrivées des jeunes talents que sont LeVert, Allen et Kevin Knox s’inscriraient parfaitement dans ce processus.

Publicité

De même, l’obtention de deux 1st round picks 2020 pour compenser la perte de leur choix n°9 ferait sens. Avec des pièces d’avenir comme Rui Hachimura, Mo Wagner ou Thomas Bryant déjà présentes dans leur roster, le rebuilding serait total, mais peut-être nécessaire face à la concurrence immédiate qui se dresse dans la conférence Est.

Ce blockbuster trade reconfigurerait considérablement le paysage de l’Est, mais entrainerait sans doute la création d’un des Big-Three les plus redoutables de l’histoire à Brooklyn. On salive déjà dans le quartier new-yorkais.

En direct : toute l'actu NBA