NBA – En plus de Davis et Rondo, 2 Lakers qui vont décliner leur option

Les stars des Los Angeles Lakers Rajon Rondo et LeBron James se congratulent lors du Game 2 des demi-finales de conférence Ouest NBA 2020 face aux Houston Rockets
Nathaniel S. Butler

L’effectif des Lakers champions en titre va bouger, et le roster pour la reprise sera loin d’être le même que celui qui a été sacré chapion. De nombreux joueurs sont en possession d’une player option, et la plupart, à l’image d’Anthony Davis et Rajon Rondo, semblent vouloir la décliner. Deux autres joueurs devraient suivre la même voie.

Publicité

Ça s’agite en coulisses chez les Lakers. Après avoir célébré comme il se devait leur nouveau titre de champion, le premier pour la plupart d’entre eux, les Angelinos sont nombreux à réfléchir à leur avenir. Car bon nombre de joueurs ont la possibilité d’activer leur player option. Dave McMenamin d’ESPN a fait le point sur la situation.

[Anthony] Davis est l’une des pièces du titre de L.A. qui pourrait tester la free agency cette semaine (ça a été confirmé depuis, ndlr). Les guards Rajon Rondo, Kentavious Caldwell-Pope et Avery Bradley ont également des player options disponibles qu’ils devraient décliner.

Publicité

Comme ça les choses sont claires : tout le monde semble sur le point de renoncer à sa player option pour négocier un nouveau contrat. Concernant le cas d’Anthony Davis, la situation était connue depuis un moment et il devrait resigner aux Lakers prochainement.



De même pour Rajon Rondo : le vétéran n’a pas mis longtemps à faire savoir qu’il déclinerait la sienne. Mais dans son cas, le meneur est sur le départ et il est désormais quasiment certain qu’il ne sera plus un Laker la saison prochaine. Les récents événements ne font que le confirmer, et l’ancien des Celtics va logiquement aller chercher un joli chèque ailleurs.

Publicité

Pour ce qui est de Kentavious Caldwell-Pope, rien n’est moins sûr mais il pourrait lui aussi prendre la porte. En refusant sa player option, ce qui a été confirmé ce lundi après-midi, KCP va également chercher à revoir son nouveau contrat à la hausse, et ses bonnes performances en playoffs et en Finales vont jouer en sa faveur. Mais les Lakers ne pourront sans doute pas se le permettre, eux qui ont déjà une fiche de paye bien remplie…

Même situation pour Avery Bradley. L’arrière a encore quelques restes et va tenter de valoriser ça en renégociant son contrat. Et là encore, les Lakers ne pourront sans doute pas accéder aux requêtes du joueur. La franchise est dans le rouge et ne pourra pas se permettre de lâcher trop de millions pour ses joueurs en bout de banc. Ne soyez donc pas étonnés si KCP comme Bradley s’envolent pour d’autres cieux.

Publicité

En clair, l’effectif devrait pas mal évoluer dans les jours à venir pour l’ouverture de la free agency. Seul Anthony Davis resterait pour le moment un Laker la saison prochaine. Avec le premier trade de Dennis Schroder, Rob Pelinka prouve qu’il va être très actif.

Feed NBA 24/24