NBA – Le dernier joueur que les fans des Lakers poussent pour signer

LeBron James en tête des votes du ASG
Sports Illustrated (DR)

Les Lakers sont en train de bâtir un effectif de très haut niveau pour partir à la défense de leur titre. Mais pour les fans, si l’amélioration est notable, tout n’est pas encore parfait. En fait, il ne manquerait qu’un joueur pour satisfaire certains. L’idée est géniale !

Publicité

Les Lakers ont fait le choix de la rupture lors de cette intersaison… Là où de nombreux champions misent sur la continuité, eux ont décidé de tout détruire, pour mieux reconstruire autour du duo LeBron James / Anthony Davis. Parmi tous les agents libres notables, seul Kentavious Caldwell-Pope a prolongé chez les Purple and Gold.

Pourtant, les Lakers sont sans doute l’équipe qui s’est le plus renforcée. Rajon Rondo a fait place à Dennis Schröder, Dwight Howard sera remplacé dans la raquette par Montrezl Harrell et Marc Gasol, Wesley Matthews a aussi posé ses valises en Californie… Si la mayonnaise prend, Los Angeles sera encore meilleur que la saison passée.

Publicité

Mais les supporters Angelinos ne sont pas rassasiés. Malgré tous ces mouvements intelligents, ils en veulent encore plus, et un nom en particulier revient avec insistance chez eux. L’idée est belle, et elle ne devrait pas coûter très cher. En fait, ce serait une signature plus symbolique que sportive.



Si les Lakers signent Mark Gasol, je veux qu’ils signent Pau, au moins pour le geste, histoire qu’il puisse prendre sa retraite avec le maillot des Lakers.

Publicité

Il pourrait être notre version de Udonis Haslem.

Quoi de mieux pour rendre un ultime hommage à Kobe Bryant que de faire signer son meilleur ami, qui n’a d’ailleurs toujours pas pris officiellement sa retraite. Même sans jouer, il pourrait apporter son expérience et son savoir dans les grands moments, et commencer à s’orienter vers le coaching.

Publicité

Rob Pelinka est en feu lors de cette free agency, et il pourrait bien penser à signer Pau Gasol pour boucler la boucle. L’intérieur espagnol reviendra de toute façon au Staples Center un jour, pour voir son maillot accrocher au plafond.

Les dernières actualités