NBA – Le joueur que s’arrachent les Lakers, les Clippers et les Nets

Kevin Durant dévoile ses prédictions pour la finale et le champion !
(DR)

Tous trois en quête de derniers ajouts pour compléter leur roster, les front offices des Lakers, des Clippers et des Nets s’intéresseraient au même agent libre. Et ils sont loin d’être les seuls sur le dossier.

Publicité

Le mois de décembre n’est plus qu’à quelques encablures, et avec lui, le début de la saison 2020-21. L’attente qui entoure ce nouvel exercice continue logiquement de croitre au fil du temps, et a effectué un bond significatif suite aux premières signatures réalisées lors de la free agency. Et pour cause, puisque ce sont surtout les contenders qui ont animé le marché.

Désireuses d’assembler le meilleur effectif possible pour pouvoir sérieusement prétendre au titre, les top-franchises se sont précipitées sur les agents libres les plus séduisants. Près d’une semaine après l’ouverture des hostilités, les joueurs toujours en recherche d’un contrat ne sont donc pas les plus convoités.

Publicité

Pourtant, les spots restent nombreux dans les rosters des équipes candidates au trophée Larry O’Brien. Certaines d’entre elles se penchent logiquement sur le même profil, et vont devoir se livrer à une rude bataille pour le séduire. D’après HoopsHype, Clippers, Jazz, Lakers, Nets et Rockets se seraient ainsi lancés dans ce type de combat pour un ancien des Warriors.



Glenn Robinson III, l’un des meilleurs ailiers encore disponibles sur le marché, suscite l’intérêt des Los Angeles Lakers, des Los Angeles Clippers, des Houston Rockets, des Brooklyn Nets et du Utah Jazz.

Mais tous ces prétendants ne disposent pas des mêmes arguments financiers pour convaincre celui qui a débuté 48 matchs avec Golden State l’an dernier.

Publicité




Les Lakers ne peuvent par exemple lui proposer qu’un salaire minimum, tandis que les Clippers et le Jazz disposent encore de leur bi-annual exception à 3.6 millions de dollars. Les Nets pourraient quant à eux lui offrir un contrat à 5.7M$ grâce à leur mid-level exception, tandis que les Rockets ont environ 8M$ encore disponibles sur la leur.

Glenn Robinson III a donc l’embarras du choix, et devra trancher entre une décision portée par l’aspect sportif ou économique. Ses talents de shooteur font en tout cas l’unanimité chez les cadors de la ligue, qui vont devoir rivaliser de persuasion pour l’attirer. Un plébiscite dont jouirait également un autre vétéran sur le marché.

Publicité

Les agents libres quelque peu ronflants ayant trouvé preneurs, les prétendants au titre se disputent des joueurs à la renommée moins importante, mais au profil intéressant pour étoffer un effectif. Une catégorie dans laquelle s’inscrit parfaitement Glenn Robinson III.

Feed NBA 24/24