NBA – Un ancien respecté démonte le duo Kyrie/Harden

Kyrie Irving discute avec James Harden à l'occasion du All-Star game 2018
DR

Le transfert éventuel de James Harden à Brooklyn continue de défrayer la chronique, et a poussé un ancien champion à prédire une cohabitation impossible entre le Barbu et Kyrie Irving.

Publicité

Malgré un cinq majeur ultra-ronflant et uniquement composé de grands noms dans l’histoire de la ligue, les Pistons 2004 échappent encore à l’étiquette de superteam. Un constat somme toute logique, puisque aucun des joueurs phares de l’équipe n’était véritablement considéré comme une superstar de l’époque.

Les Chauncey Billups, Rip Hamilton, Tayshaun Prince, Rasheed Wallace et Ben Wallace possédaient tous une belle image en NBA, mais pouvaient avant tout compter sur un collectif et un esprit d’équipe indéfectibles. Ce sont d’ailleurs ces deux atouts qui leur ont permis de violemment gifler les Lakers de Kobe et Shaq en Finales.

Publicité

Mais alors que le paysage de la ligue a bien évolué, et que les superstars se sentent presque obligées de faire équipe pour accéder au titre, le Sheed est finalement assez bien placé pour livrer son analyse. Invité du Moose & Maggie Show ce mercredi, l’ancien intérieur a ainsi émis des réserves sur le backcourt que pourraient former Kyrie Irving et James Harden aux Nets.

Je ne pense pas que ça fonctionnerait. Regardez les deux joueurs. Vous avez James Harden, qui, on le sait tous, est une machine à scoring, un maître de l’attaque. Mais il a besoin d’avoir le ballon. Il doit l’avoir dans ses mains pour avoir de l’impact. Cela fait pas mal de temps qu’on n’a pas vu James Harden attendre dans le corner pour shooter à 3 points.

Publicité

Depuis son départ du Thunder, qui remonte à 2012, The Beard a en effet toujours eu la responsabilité de porter la gonfle et de mener l’attaque des Rockets. Un exercice dans lequel il excelle, mais qu’il n’a jamais eu à mettre de côté depuis 8 ans. C’est justement pour ce besoin constant d’avoir la balle qu’il ne s’entendrait pas avec Uncle Drew sur le parquet selon Wallace.



Vous avez affaire à Kyrie, aussi. Bien sûr, Kyrie s’approche davantage d’un meneur qui facilite l’attaque par rapport à James Harden, je pense. Mais d’après mon ressenti, je ne suis pas sûr que vous puissiez les mettre côte à côte sur le terrain, parce qu’ils ont tous les deux besoin d’avoir le ballon dans leurs mains pour être efficaces.

Publicité

Cela fait plusieurs années que Kyrie est lui aussi chargé de remonter le ballon pour ses équipes. Sa décision de quitter Cleveland et LeBron James résultait d’ailleurs en partie de sa volonté d’avoir plus de responsabilités. Dès lors, on le voit mal abandonner son rôle de meneur de jeu à Brooklyn, là où il espère être sacré champion en tant que porteur de balle attitré.

Rasheed Wallace pourrait donc être dans le vrai au sujet des deux arrières en prédisant un fiasco s’ils venaient à se réunir. Il se veut cependant plus rassurant en ce qui concerne l’autre star qui composerait ce big-three, à savoir Kevin Durant. L’ancien des Warriors a montré qu’il pouvait prospérer aux côtés d’autres grands joueurs, et même s’adapter à eux.

Publicité

Évidemment, KD reste KD. Il n’a pas besoin du ballon, parce qu’il peut jouer en sortie d’écran, et il peut se créer son propre shoot. Donc il n’a pas nécessairement besoin de dribbler une infinité de fois pour essayer de se frayer un chemin jusqu’au layup, ou se mettre en position pour un tir en suspension.

L’addition de James Harden au duo Kyrie Irving – Kevin Durant peut paraitre alléchante sur le papier, mais ne fonctionnerait donc pas dans la réalité selon Rasheed Wallace à cause des deux arrières. Pas sûr que cela réfrène les envies du leader des Rockets.

Les dernières actualités