NBA – Bronny salement recadré hors caméras par LeBron James ?

LeBron James punition Bronny James instagram
(DR)

Avant de plonger dans cet article, on vous prévient tout de suite : il s’agit là d’une hypothèse qui n’engage que notre petite enquête. Alors, Bronny s’est-il fait salement recadrer, bien loin des caméras, par LeBron James ? Rien n’est certain, mais il fallait qu’on vous en parle. Parce que c’est quand même suspect… et drôle.

Publicité

Bronny James, fils ainé de LeBron James, est un adolescent de 16 ans qui vit sa meilleure vie en tant que progéniture du meilleur joueur actuel, voire peut-être de l’histoire. Et c’est un étonnement pour personne, tous les médias scrutent ses moindres faits et gestes, surtout que le jeune nous a rapidement habitués à des dérives.

Son premier dérapage sur les réseaux sociaux, il remonte à 2019, seulement quelques jours après la création de son compte Instagram. Plus récemment, en juillet 2020, il s’est « illustré » en insultant gratuitement et sauvagement Joakim Noah devant ses millions d’abonnés. Car oui, Bronny est très suivi, notamment sur Insta (5.8 millions) où il publie fréquemment du contenu sur sa vie.

Publicité

Publie fréquemment, ou plutôt, publiait fréquemment. Car en regardant son compte, le constat est désormais rapide : sa dernière publication remonte au 11 septembre, il y a donc plus de deux mois. A vrai dire, aujourd’hui, il ne reste plus que 9 publications sur son profil Instagram. Uniquement des photos « sérieuses », tandis que toutes les autres, soit peut-être une centaine de clichés, ont été… supprimées !



Ce comportement suspect, accompagné d’une mention « dnd » (do not disturb – ne pas déranger), nous a donc amené à une conclusion plausible : Bronny s’est sûrement pris un bon gros recadrage, loin des oreilles des médias, par LeBron à son retour de la bulle d’Orlando. Accompagné possiblement d’une double-punition, à savoir un grand ménage sur son compte et l’interdiction de publier sans l’accord d’un adulte. Mais alors, pourquoi ça ?

Publicité

C’est simple, il suffit de remonter au 19 septembre dernier, où Bronny a signé sûrement l’un de ses plus gros dérapages sur Instagram pendant que LeBron jouait avec les Lakers dans la bulle. Ce soir-là, l’adolescent publiait une story, visible par ses millions d’abonnés, dans laquelle… il fume de l’herbe. Si la vidéo n’est restée en ligne que quelques secondes, elle a bien évidemment fuité de partout sur le web.

Les internautes ne manquaient pas de réagir à cette séquence, rigolant notamment sur la grosse correctionnelle qu’allait prendre Bronny lorsque LeBron serait de retour à la maison. Et c’est très certainement ce qu’il s’est produit après les Finales, à la mi-octobre. Le King est rentré au bercail, trophée Larry O’Brien dans les valises, a retrouvé Savannah, Bryce et Zhuri… sans oublier de flanquer une bonne brasse à Bronny en face-à-face. L’adolescent avait franchi une limite avec cette vidéo, il fallait le ramener sur terre.

Publicité

La vengeance est un plat qui se mange froid, mais le dicton semble aussi fonctionner pour les correctionnelles. Et si Bronny demande à ses abonnés de « ne pas le déranger », ce n’est peut-être finalement pas qu’un simple choix de l’ado. Bien tenté petit.

Les dernières actualités