Publicité

NBA – « S’il continue à jouer comme ça, la ligue va devoir sérieusement s’inquiéter »

Giannis Antetokounmpo a attisé les rumeurs l'envoyant aux Warriors avec une déclaration équivoque
ESPN (DR)

Dans une ligue archi-fournie en matière de talent, difficile pour un jeune joueur de tirer son épingle du jeu. C’est pourtant ce que parvient à faire une pépite de l’Ouest sur ce début de saison, parti sur des bases absolument folles.

Publicité

Tandis que le jeu évolue inlassablement en NBA, nombreuses sont les franchises à mettre leur destin entre les mains de leurs joueur à potentiel. Un choix qui s’explique par la précocité de plus en plus impressionnante des prospects qui débarquent dans la ligue, et par le niveau digne de superstars qu’affichent certains dès leurs premiers mois chez les pros.

Et malgré son image de conférence la plus relevée, l’Ouest ne fait pas exception à la règle. Les Mavericks font ainsi reposer leurs (grands) espoirs sur le jeune duo Luka Doncic – Kristaps Porzingis. Les Grizzlies ont immédiatement fait de Ja Morant leur leader à son arrivée. Les Pelicans, eux, placent de grandes attentes sur Zion Williamson et Brandon Ingram.

Publicité

Il conviendra de noter qu’aucune de ces équipes n’apparait aujourd’hui comme un candidat sérieux au titre. En revanche, si d’autres peuvent compter sur un franchise player légèrement plus âgé, elles possèdent elles aussi dans leur effectif des stars en devenir. Pour l’heure, ces dernières doivent cependant se contenter d’un second, voire d’un troisième rôle.

C’est notamment le cas de Michael Porter Jr. aux Nuggets. L’ailier de 22 ans, après avoir livré une première saison encourageante, s’affirme depuis le début de la saison comme une pièce maitresse de Denver. Derrière Nikola Jokic, il est sans doute la plus grande menace offensive sur laquelle peut s’appuyer Mike Malone. La preuve en chiffres, rapportés par HoopsHype.

Publicité

Même si l’échantillon d’analyse est encore limité, Porter affiche une moyenne de 1.32 points inscrit par possession jusqu’ici cette saison. Cela n’est autre que la meilleure marque (minimum 45 possessions) parmi tous les joueurs de la conférence Ouest.



Dominer sa propre conférence dans une certaine catégorie statistique est une chose. Présenter des moyennes tout aussi affolantes dans d’autres domaines en est une autre. Cela tombe bien, puisque MPJ se montre prodigieux d’un point de vue global. Capable de scorer près du cercle, à mi-distance ou à 3 points, il rayonne dans l’attaque de la Mile-High City.

Publicité




Que ce soit par son adresse dans la raquette (77.3%), dans le midrange (55.5%) ou derrière l’arc (47.1%), aucune distance ne semble l’effrayer. Son pourcentage de loin, qui se hisse même à 58.3% lorsqu’il se trouve dans le corner, offre par la même occasion plus d’options à ses coéquipiers. À commencer par Jokic, qui se fait un plaisir de trouver son jeune partenaire lorsqu’ils évoluent tous deux sur le parquet.

Jokic, qui domine actuellement la ligue en matière de passes décisives, tourne à 8.5 assists sur 36 minutes durant les 461 minutes qu’il a jouées sans Porter sur le terrain. Mais sur le temps qu’il a passé avec Porter à ses côtés, il affiche une moyenne de 12.2 passes sur 36 minutes.

Publicité

Face à de telles stats, le journaliste Bryan Kalbrosky ne pouvait donc que mettre en garde le reste de la ligue sur la progression de Porter Jr.

Si Michael Porter Jr. continue à jouer comme ça, la ligue va devoir sérieusement s’inquiéter.

Déjà très prometteur sur la fin de saison dernière, Michael Porter Jr. se révèle tout simplement indéfendable cette année. Ajoutez au duo qu’il forme avec Nikola Jokic un Jamal Murray en mode playoffs, et vous obtiendrez un cocktail détonnant pour les Nuggets.

Déclarations Denver Nuggets NBA 24/24

Feed NBA 24/24