NBA – LeBron et les Lakers réagissent au naufrage contre les Pistons

Frank Vogel surpris par LeBron James
USA Today (DR)

Cette saison, les Lakers annonçaient mettre un point d’honneur à ne pas perdre deux matchs de suite. Pourtant, en plein road trip à l’Est, les principes des Angelinos volent en éclat. Après deux défaites en back-to-back, dont un revers humiliant face aux Pistons, les champions ont réagi à cette débâcle.

Publicité

Certains matchs sont plus difficiles à digérer que d’autres. Le revers contre Philadelphie il y a deux jours avait tout d’une défaite « héroïque » pour les Lakers, face à un adversaire en très grande forme et candidat au titre. Mais perdre contre les Pistons, prétendants au top pick de la prochaine draft, c’est beaucoup plus compliqué à avaler.

Dans ce match, c’est surtout la manière qui a posé problème. Dépassés dans l’intensité par des Pistons surmotivés, les Angelinos ont pris l’eau face à Blake Griffin (23 points dont 5/10 à trois-points), Wayne Ellington et Derrick Rose (20 et 14 points). Le plus étonnant, c’est qu’avant ces deux défaites, les Lakers paraissaient quasiment intouchables avec le meilleur bilan de l’Ouest et une assurance à toute épreuve

Publicité

Coaching oblige, Frank Vogel a déjà réagi au faux pas de son équipe :

C’est la NBA, tout peut arriver, on était différents ce soir par rapport au match contre Philadelphie avec les gars qu’on avait sur le parquet. Chaque match est différent, il n’y a jamais la même énergie tous les soirs.



LeBron James, 22 points et 10 passes au compteur, a lui aussi tenté de justifier ces deux défaites en back-to-back :

Beaucoup de nos matchs en saison régulière sont comme de grands entraînements pour nous, on doit apprendre sur le tas.

Enfin Kyle Kuzma, auteur de 22 points et 10 rebonds en remplacement d’Anthony Davis (laissé au repos dans cette nuit de back-to-back), a lui-aussi donné des indications sur les raisons de ces erreurs de parcours :

Publicité

On ne s’entraine jamais, on n’a jamais l’occasion de s’entrainer. Tout se passe par des sessions de film parce qu’on a des joueurs avec un QI basket très élevé qui peuvent retranscrire sur le parquet ce qu’on voit dans la vidéo. La plupart du temps en saison régulière, nos entraînements se passent pendant les matchs.

Le coaching staff essaie de trouver ce qui marche le mieux, les bonnes rotations, ce qui fonctionne le mieux avec chaque dispositif. C’est juste le point où on en est à ce stade de la saison.

Au global, pas vraiment d’explications sur le manque d’intensité des Lakers pendant le match face à Détroit, simplement vu comme une conséquence de la stratégie de l’équipe. Mais avec du recul, pas besoin de longues séances vidéo pour s’apercevoir que l’intensité d’Anthony Davis en défense a manqué aux Purple & Gold. Les champions auront cependant l’occasion de se relancer au TD Garden face à Boston samedi soir.

Publicité

Les Lakers n’ont pas vraiment assumé leur naufrage collectif face aux Pistons. Dépassés dans l’envie, les coéquipiers de LBJ devront remettre les pendules à l’heure face à Boston pour conclure ce road-trip à l’Est sur une note positive. Impératif pour ne pas laisser le Jazz et les Clippers s’échapper devant.

Feed NBA 24/24