NBA – Les 2 workouts cachés de LeBron à 17 ans… lourdement sanctionnés

(DR)

À seulement 17 ans, LeBron James était déjà convoité par toutes les franchises NBA, qui auraient tout donné pour avoir la chance de s’attacher ses services. Chose moins connue, avant sa draft, une équipe lui a fait faire deux workouts dans le dos de la ligue… et l’a payé très cher ! Flashback.

Publicité

Quand LeBron James débarque dans une équipe, il apporte bien plus que son simple talent sportif et des titres. Il apporte aussi toute sa puissance médiatique et économique avec lui. Faire évoluer le King dans sa franchise, c’est la quasi assurance de faire la Une de tous les grands médias et de vendre un nombre incalculable de maillots. Concrètement, c’est une affaire qui rapporte des millions et des millions.

Mais cela n’a pas toujours été le cas, puisque LeBron a déjà couté gros à une équipe… Pour retrouver la trace de cette histoire il faut remonter à 2003, époque où LeBron est toujours un lycéen. Nous sommes à quelques mois de la Draft, et le monde entier sait que les Cavaliers vont sélectionner l’enfant prodigue de l’Ohio. Ce qui ne manque d’ailleurs pas d’agacer les joueurs de l’effectif, qui se retrouvent dans l’ombre d’un adolescent !

Publicité

Mais les dirigeants savent qu’ils tiennent en LeBron un joueur d’exception qui va changer le visage de leur franchise… Alors plutôt que d’attendre bien sagement les workouts légaux pour tester le talent du « Chosen One », ils décident d’organiser un entrainement secret, chose totalement interdite par la ligue. Avec l’accord du coach John Lucas, le King, 17 ans, se frotte à une sélection d’agents libres, et sans surprise, il domine !



Les représentants des Cavs présents sur place sont d’ailleurs tellement impressionnés qu’ils décident de rapidement organiser une seconde séance, toujours secrète, mais cette fois-ci avec les titulaires de Cleveland ! Petite précision, ce jour-là, LeBron occupe le poste de meneur de jeu, preuve que son talent pour la passe est inné. Le gros problème, c’est que tout finit par se savoir dans le microcosme NBA.

Publicité

La ligue a donc rapidement vent de ces séances improvisées et surtout illégales. La sanction ne tarde pas à tomber : 150.000 dollars d’amende pour la franchise de Cleveland, et deux matchs de suspension infligés à l’entraineur John Lucas pour « violation des règles empêchant les franchises de contacter des joueurs pas encore inscrit à la draft ». Mais avec plus de 20 années de recul maintenant, que représentent ces 150.000$ devant le talent du King ?

Publicité

LeBron James est le genre de prodige qui peut faire perdre la raison aux franchises NBA. Les Cavaliers n’hésitaient pas à contourner les règles de la ligue pour s’assurer que le Chosen One était bien le joueur qu’ils attendaient, et finalement, ce sont sans doute les 150.000$ les mieux dépensés de leur histoire.

Feed NBA 24/24