Publicité

NBA – Quand Michael Jordan refusait d’être nommé GOAT

Michael Jordan playoffs 1988 cavaliers
(DR)

Michael Jordan a tout gagné durant sa carrière et il est considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps. Pourtant, ce dernier ne s’est jamais considéré comme tel et a même refusé le statut de GOAT qu’on lui attribuait !

Publicité

2 three-peats avec les Bulls, 6 titres de MVP des Finales, 5 titres de MVP, et bien d’autres distinctions individuelles… En 15 ans de carrière, Michael Jordan a empilé les trophées et les victoires en NBA. Ce statut d’icône intouchable fait de lui le plus grand joueur de l’histoire de la ligue selon énormément d’observateurs et de fans.

À la retraite depuis 2003, Mike a donné une interview en 2009 durant laquelle il a étonnamment rejeté cette appellation de « GOAT ». Pourtant réputé pour son esprit de compétition et son égo parfois surdimensionnés, MJ avait surpris à l’époque en expliquant qu’il ne pouvait pas se comparer aux légendes qui l’ont précédé :

Publicité



Je n’ai pas envie d’être désigné ainsi, parce-que, dans un sens, je trouve ça irrespectueux envers des joueurs comme Jerry West, ou Wilt Chamberlain, tous ces gars qui étaient là avant moi, et contre qui je n’ai jamais eu la chance de jouer. Quand j’entends ça, ça me met mal à l’aise, c’est un peu embarrassant parce-qu’on n’en sait rien… J’aurais beaucoup aimé affronter ces joueurs là, mais ça n’a pas été le cas. Donc que l’on dise que je suis meilleur qu’eux… Enfin, c’est leur opinion…

Publicité




Il est en effet bien compliqué de comparer les époques, et beaucoup de joueurs ont marqué leur époque, dans un contexte différent. Des talents comme Bill Russell ou Wilt Chamberlain ont dominé outrageusement dans les années 60-70, tout comme Kareem Abdul-Jabbar après eux, et bien d’autres par la suite (on peut penser à LeBron James qui a rejoint le débat lui aussi).

Pour His Airness, cette discussion n’a donc pas vraiment lieu d’être, et le légendaire n°23 préfère apprécier ce que chaque joueur a apporté au jeu, chacun à son époque. Ce qui n’empêchera pas fans et observateurs de continuer à se déchirer sur la question… Le débat continuera à faire rage, au grand dam de Jordan !

Publicité

En 2009, Michael Jordan a rejeté en bloc l’appellation de « GOAT » qui lui était attribuée. Pour Mike, ce statut ne rend pas hommage aux autres légendes de la NBA qui ont eux aussi marqué l’histoire avant lui.

Feed NBA 24/24