NBA – « Le Heat, les Mavs et les Sixers ont tout tenté pour l’avoir »

(DR)

Alors que la deadline est finie, l’heure est à la déception pour certaines franchises. Le Heat, les Mavs et les 76ers ont tout fait pour se renforcer avec un joueur, mais ils n’ont fait que d’essuyer des refus…

Publicité

Le sprint final est enfin là en NBA. Pour les équipes concernées, plus question de perdre du temps en vue des playoffs : toutes les victoires sont bonnes à prendre, même si le play-in va permettre à certaines franchises d’y croire jusqu’au bout. Cependant, la deadline ne s’est pas passée comme prévue pour tout le monde.

Chaque année, il y a des déceptions. Les Warriors par exemple, ou plus précisément leurs fans, auraient aimé des renforts et surtout le départ de Kelly Oubre. Cela n’arrivera pas, et voilà que la franchise se retrouve peut-être à un tournant de la saison.

Publicité

Mais pour d’autres, les dirigeants n’ont tout simplement pas réussi à monter certains trades. C’est le cas des Lakers qui ont tenté d’attirer Kyle Lowry avec une offre, mais cette dernière a été refusée. Que les Angelinos se rassurent, ils sont loin d’être esseulés. C’est le cas également du Heat, des 76ers et des Mavericks.



Ces trois franchises avaient un point commun à la dernière trade deadline, elles avaient la même cible dans leur viseur : Larry Nance Jr, auteur de 10.1 points et 7.1 rebonds de moyenne, à 28 ans. Un joueur intéressant qui peut apporter dans la raquette, surtout en vue des playoffs. Oui mais voilà : les Cavs n’étaient pas vendeurs.

Publicité




Chris Fedor de Cleveland.com raconte :

Les Cavaliers ont passé ces dernières mois à dire aux équipes que Larry Nance Jr n’était pas disponible pour un trade. Ça n’a pas empêché les appels de venir. New Orleans, Miami, Dallas, Boston et Philadelphie ont tout tenté pour l’avoir. Mais les Cavs étaient déterminés à l’idée de le garder, ils ont refusé au moins une offre avec plusieurs premiers tours de draft.

Larry Nance Jr l’a prouvé dans le passé, il peut s’avérer être un joueur important. Une cible idéale pour les contenders, mais Cleveland compte sur son joueur pour remonter la pente. Il lui reste encore trois ans de contrat, autant dire que les rumeurs pourraient continuer, et ce dès cet été.

Publicité

Larry Nance Jr n’ira nulle part, désolé pour les équipes intéressées. À lui de confirmer à Cleveland pour les années à venir, avant peut-être l’occasion de jouer le titre.

Feed NBA 24/24