NBA – Le problème qui pourrait coûter très cher aux Lakers en playoffs

Les joueurs des Los Angeles Lakers, Marc Gasol, LeBron James, Kentavious Caldwell-Pope et Kyle Kuzma, lors d'un temps mort, écoutant les consignes de leur entraineur Frank Vogel
Meg Oliphant

LeBron James et Anthony Davis blessés, les Lakers sont dans le dur actuellement, et obtenir l’avantage du terrain en playoffs semble de plus en plus délicat. Surtout, LA doit composer avec un point faible facilement identifiable, qui pourrait bien s’avérer désastreux pour la quête du titre. C’est du moins l’avis d’un journaliste.

Publicité

Difficile de juger correctement la saison régulière des Lakers. S’ils sont actuellement cinquièmes à l’Ouest (33-20), on est toutefois loin de ce qu’on imaginait en début de saison. À leur décharge, les Angelinos doivent notamment se passer de LeBron James et Anthony Davis, tous deux sur le carreau actuellement. Les résultats de la franchise s’en sont donc logiquement ressentis.

Surtout, leurs absences montrent à quel point la franchise est friable offensivement. Sans les deux compères, les Lakers manquent d’un vrai leader en attaque. Dennis Schröder et Montrezl Harrell sont de très bons sixièmes hommes, mais en aucun cas des options n°1 au scoring. Qui peut donc prendre la relève ? Et est-ce que cela va suffire le temps que les stars reviennent ?

Publicité

Des questions qui laissent forcément douter d’un back-to-back des Pourpres et Or cette saison. Interrogé par ESPN, Brian Windhorst a d’ailleurs donné son avis sur leurs chances de titre. Selon lui, l’attaque pourrait non seulement être le talon d’Achille des Californiens, mais aussi la raison pour laquelle ils n’auraient aucune chance cette année : leur faiblesse offensive en l’état.

Cela va être un test historique ici parce qu’historiquement, vous avez raison, il faut être dans le top 10 ou 11 des équipes défensives pour être champion de la NBA. Le bilan parle de lui-même, mais nous nous trouvons dans une saison où nous voyons des chiffres offensifs hors normes.

Quand, en post-season, on pourra réellement s’entraîner et planifier des entrainements entre deux rencontres, verra-t-on un retour à la normale ? Les Lakers feraient mieux de l’espérer. Vous avez raison, leur défense est spectaculaire, mais ils ne peuvent pas tout donner offensivement tous les soirs.



Je ne pense pas qu’ils puissent le faire quatre fois sur sept, donc ils doivent espérer que les choses reviennent à ce que l’on voit normalement en post-saison, car sinon, les Nets sont prêts à gagner.

Une analyse assez cash pour les Lakers, mais qui n’en est pas moins vrai. Si l’adage « la défense gagne les titres » s’applique parfaitement aux joueurs de Frank Vogel, leurs performances offensives restent assez moyennes, surtout avec l’absence du King et de The Brow. Andre Drummond a beau avoir marqué l’histoire de LA face aux Nets, ça ne suffira pas pour aller au bout.

Publicité




Maintenant, il ne faut pas oublier que la saison régulière n’est pas encore terminée, et que les deux superstars seront bientôt de retour. Les champions en titre ont donc encore le temps de monter en régime jusqu’au début des playoffs. Surtout, avec un rythme de jeu qui ralentit au cours de la post-season, le rideau défensif de LA représentera un facteur décisif, lui qui est resté solide même sans James et Davis :

Le defensive rating des Lakers cette saison :

Avant la blessure de LeBron et AD : 106.8

Après la blessure de LeBron et AD : 105.2

Ils détiennent toujours la meilleure défense de la ligue, et ce même sans leurs meilleurs défenseurs.

Publicité

Pas épargnés par les blessures cette saison, les Lakers n’arrivent pas non plus à convaincre en attaque. Pour autant, les Californiens restent parmi les favoris au titre, et ne se laisseront en aucun cas faire, surtout après le retour de leurs leaders. Et puis de tout manière, il ne faut jamais sous-estimer le cœur d’un champion !

Feed NBA 24/24