NBA – Le gros progrès des Lakers… sans LeBron et Anthony Davis !

Les joueurs NBA des Los Angeles Lakers, Kyle Kuzma, Dennis Schröder, Kentavious Caldwell-Pope et Montrezl Harrell, écoutent leur entraineur, Frank Vogel, durant un temps-mort
Christian Petersen

Privés de leurs superstars, les Lakers ne sont pas au top niveau en ce moment. Cela n’empêche pas l’effectif Californien de travailler à des solutions. L’un des joueurs a notamment expliqué sur quoi l’équipe a fait des progrès significatifs.

Publicité

Cinquièmes à l’Ouest (35-22), les Lakers vivent une drôle de saison. D’abord privé d’Anthony Davis, le champion en titre a ensuite perdu son franchise player en chef, LeBron James, pour plusieurs semaines. Du coup, les résultats s’en ressentent, avec notamment un gros écart sur le Top 3. À l’heure actuelle, difficile d’imaginer les Angelinos arracher l’avantage du terrain pour la postseason.

L’absence des deux compères n’a toutefois pas affecté plus que ça le mental du groupe de Frank Vogel. Au cours d’un entretien avec Lakers Nation, Kentavious Caldwell-Pope s’est exprimé sur la vie sans LBJ et The Brow. L’arrière explique notamment que, faute de pouvoir jouer au complet, qui plus est sans les meilleurs joueurs, les Californiens en ont profité pour bosser sur l’esprit collectif, en citant comme énorme progrès :

Publicité

Jouer en tant qu’équipe et le fait de jouer les uns pour les autres. J’ai l’impression que cela nous aide à construire cette alchimie sans nos deux superstars et quand elles reviendront, cela devrait être la même chose en ce qui concerne la façon dont nous jouons et notre rôle.



En l’absence des deux mastodontes, les Lakers travaillent ainsi à clairement établir la hiérarchie derrière LeBron et Davis. De cette manière, la répartition des tâches et du ballon devient plus évidente, et donc plus fluide. Une approche plutôt intelligente de la situation. En plus de cela, Caldwell-Pope explique que l’effectif bâtit non seulement une hiérarchie, mais également une vraie identité en tant que groupe :

Publicité




Cela renforce la confiance de tout le monde dans l’équipe, sachant que jouer sans ces gars, les leaders sur le terrain et en dehors du terrain, nous aide à découvrir qui nous sommes sans nos superstars.

Ce genre d’expérience semble donc aussi avoir des effets positifs, alors que la blessure d’un ou plusieurs joueurs majeurs pourrait en théorie foutre en l’air bon nombre de schémas tactiques, ainsi que l’ambiance au sein du vestiaire. À LA, en revanche, on s’en nourrit. De bonne augure pour les playoffs, qui verront arriver un groupe surmotivé, surtout avec ses deux stars de retour.

Publicité

Le King et The Brow sur le carreau, les Lakers doivent trouver d’autres solutions pour gagner. Les Californiens ont donc opté pour un basket de collectif, afin de mettre tout le monde à contribution. On a vu bien pire comme méthode d’adaptation.

Feed NBA 24/24