NBA – La décla pleine d’arrogance de Westbrook après avoir éteint Curry

La superstar NBA des Washington Wizards, Russell Westbrook, s'est montrée particulièrement arrogante après avoir limité son adversaire direct, le meneur des Golden State Warriors, Stephen Curry, à 18 points
Stephen Gosling / Will Newton

Auteur d’un nouveau triple-double face aux Warriors, Russell Westbrook s’est également démarqué dans l’aspect défensif. Grand artisan du retour sur terre de Steph Curry, le meneur des Wizards a montré qu’il ne manquait pas de confiance en lui en conf de presse.

Publicité

Russ s’était fait un devoir et un challenge de rendre les choses difficiles pour Steph.

Interrogé sur la fin de la période folle de Stephen Curry, intervenue face aux Wizards, Bradley Beal n’a pu que mettre en avant le prestation de son partenaire du backcourt.

Le leader de Golden State, qui tournait à 40.0 points de moyenne et 49.7% à 3 points sur ses 11 derniers matchs, a en effet chuté de son petit nuage contre Washington. Limité à 18 points (2/14 de loin), il a subi la loi d’un homme durant toute la rencontre : Russell Westbrook. Ce dernier a donc logiquement reçu les éloges de son coach, Scott Brooks, rapportées par Chase Hughes de NBC Sports.

Publicité

Russell a fait du bon travail. Il ne reçoit pas assez de mérite pour sa défense, parce qu’il switche et… il peut défendre les postes 1 à 4 aussi bien que n’importe qui dans la ligue.

Une affirmation forte, qui n’a pas mis longtemps pour faire son chemin jusqu’aux oreilles du principal intéressé. Et le Brodie ne s’est pas gêné pour la valider.



Vous savez quoi ? C’est clair. Je pense que je suis un joueur capable de tout faire. Défendre, scorer : tout ce qu’on me demande de faire. Mon job change tous les soirs, et j’estime être un joueur qui, s’il doit défendre à un haut niveau, peut le faire. Si je dois scorer à un haut niveau, je peux le faire. Passer, je peux le faire. Prendre des rebonds, je peux le faire. Vous voulez que je coache ? M*rde, je peux le faire aussi ! Je peux tout faire.

Publicité




Westbrook a justement fait montre de cette polyvalence ce mercredi, avec un triple-double majuscule synonyme de première depuis 43 ans. Mais outre son apport statistique, devenu presque banal cette saison, il a aussi su continuellement mener la vie dure à Curry en défense, ne lui laissant aucun espace ni répit. Interrogé plus spécifiquement sur ce point, le MVP 2017 a confirmé les dires de Beal.

Steph était sur une série incroyable, il jouait vraiment bien, et j’ai accepté le défi dès le début du match de m’assurer qu’il ne poursuivrait pas sa série face à nous ce soir.

Défi relevé avec brio.

Publicité

S’il a su soigner sa ligne de stats comme il en a l’habitude, Russell Westbrook a également réussi à contenir Stephen Curry. Et s’il était bien là, le principal exploit de son match contre les Dubs ?

Feed NBA 24/24