Publicité

NBA – La ligue va pénaliser James Harden et Trae Young pour les playoffs

James Harden et Trae Young sont entrés dans l'histoire
(crédit : Yahoo !)

Après 2 saisons marquées par de multiples challenges, la NBA sait l’importance des playoffs qui se profilent. Adrian Wojnarowski a fait un point sur l’état de la ligue et les challenges qui l’attendent… et James Harden comme Trae Young seront des victimes collatérales.

Publicité

La protestation sociale, la chute des audiences, la pandémie, l’évolution du jeu parfois à l’excès, des rapports toujours plus crispés entre arbitres et joueurs… Sur les 24 derniers mois, Adam Silver et la NBA ont dû gérer bien des situations périlleuses, et ce n’est pas fini. Oui, la ligue a réussi à tenir la saison 2020-2021 sans bulle, mais il faut maintenant réussir les playoffs, en évitant le plus possible les cas positifs et les blessures sur des corps durement éprouvés.

Dans un excellent papier où il dresse un panorama de la NBA actuelle et des enjeux qui l’attendent, Adrian Wojnarowski évoque une des autres craintes de la ligue : l’évolution abusive du jeu vers l’attaque, avec une priorité donnée aux attaquants jusqu’à l’absurde.

Publicité

Dans le viseur du « Commish » ? Les fameux shoots à 3 points en se jetant sur l’adversaire, qui sont pour l’instant récompensés d’une faute. Mais à en croire le Woj, tout ça est terminé, et les consignes ont été données pour les playoffs :



La NBA a aussi des problèmes à modifier sur le jeu en lui-même. La plupart (des exécutifs et dirigeants, ndlr) sont d’accord sur le fait que le produit penche trop en faveur de l’attaque, et que les scores sont gonflés de manière non-naturelle. Durant les playoffs, la NBA entend régler les positions de tir non-naturelles de joueurs comme James Harden et Trae Young. Des actions qui obtiennent des coups de sifflet en NBA, mais qui n’obtiendraient que du mépris au playground.

Publicité




L’ère du shoot à 3 points désarticulé pour gagner le coup de sifflet semble donc toucher à sa fin… et très franchement, c’est tant mieux. La polémique avait déjà fait rage un peu plus tôt dans la saison, avec notamment des prises de position fortes de Steve Kerr et Steve Nash contre ces fautes qu’ils estimaient être des aberrations.

Principaux utilisateurs de ce système, comme Steph Curry et tant d’autres, James Harden et Trae Young vont donc devoir réviser leur copie et ne pourront plus compter sur ces lancers-francs bonus, pour ne pas dire cadeaux.

Publicité

Se jeter sur l’adversaire en shootant ne devrait bientôt plus payer, n’en déplaise aux spécialistes en la matière. Une bonne nouvelle, quoiqu’on en dise.

Feed NBA 24/24