Publicité

NBA – « Est-ce que quelqu’un sait où est passé Paul George ? »

Paul George assume mais se fait massacrer après l'humiliante défaite NBA
Jayne Kamin-Oncea

Cible de nombreuses remontrances pour ses prestations depuis le début des playoffs, Paul George n’a pas arrangé son cas sur le Game 1 face au Jazz. Un consultant ne s’est d’ailleurs pas privé de le lui faire savoir, en lançant carrément… un avis de recherche pour le retrouver.

Publicité

Pas facile de tenir la cadence de Kawhi Leonard, lorsque vous apparaissez comme une star évoluant à ses côtés. L’affirmation s’applique tout particulièrement en playoffs, et fait le malheur de Paul George ces temps-ci. Discret, mais surtout maladroit de puis l’entame de la postseason, ses pourcentages de 43.4% au tir et 31.6% à 3 points font tâche à côté de ceux de The Klaw.

L’ailier des Clippers s’est encore plus attiré les critiques suite à sa prestation bien terne du match 1 face à Utah, conclu avec 20 points, 10 rebonds, mais surtout un vilain 4/17 au shoot. Salement chambré par le public de la Vivint Arena, il a également subi le tacle appuyé de Kendrick Perkins, remonté envers lui sur le plateau de First Take.

Publicité



Est-ce que quelqu’un sait où est passé Paul George ? Parce que je me souviens l’entendre dire dans le podcast All The Smoke que ses détracteurs allaient payer. Pour l’instant, la seule personne qui paye, c’est Steve Ballmer, parce qu’on ne sait pas où il est ! Dans les moments où ça comptait, et où Kawhi Leonard et les Clippers avaient besoin qu’il hausse le ton, où est-ce qu’il était ?

Publicité




À titre d’exemples, Perk évoque notamment les Games 6 et 7 contre Dallas, à l’issue desquels PG13 affichait respectivement un bilan de 6/15 et 5/15 au tir. Des performances désastreuses, qui pourraient d’ailleurs lui valoir un piteux record all-time prochainement. Dès lors, le consultant d’ESPN attend un réveil immédiat et radical de sa part.

Si je suis Kawhi Leonard, je vais le voir à la fin des matchs, et je lui dit : « Eh frérot, j’ai besoin que tu montes d’un cran ! J’ai besoin que t’élèves ton niveau de jeu ! Tu dois m’aider, faire quelque chose offensivement ! » 20 points, c’est la norme pour une star dans la ligue. Mais Paul George est une « superstar », il est temps qu’il tourne à 30, 35, 40 points sur une série.

Publicité

Trop timide depuis l’entame des phases finales, Paul George n’en finit plus d’être attaqué dans la sphère NBA. À lui de justifier son statut de multiple All-Star en retrouvant au plus vite des couleurs… et de l’adresse.

Feed NBA 24/24