Publicité

UFC – Conor McGregor a-t-il trompé tout le monde ? Un docteur dénonce !

La superstar de l'UFC, Conor McGregor, accusé d'avoir fourvoyé fans et observateurs avec ses récents propos concernant sa blessure au tibia
@thenotoriousmma / DR

Frustré par sa dernière défaite face à Dustin Poirier, Conor McGregor n’a pas tardé à le mettre sur le compte d’une blessure pré-combat. Une explication qui divise la planète UFC, et qu’un docteur ne s’est pas privé de faire mentir avec de sérieuses analyses.

Publicité

Près de deux semaines après la soirée événement, son issue fait toujours couler autant d’encre. Déclaré inapte à poursuivre son combat face à Dustin Poirier à cause d’une blessure au tibia, Conor McGregor tente depuis de préserver son honneur. Photos à l’appui, il affirme ainsi qu’il a débarqué dans l’octogone avec un net désavantage sur son adversaire. La faute à des soucis physiques observés avant la confrontation, comme cela est suggéré sur les clichés ci-dessous.

Publicité

Pour défendre sa version, The Notorious est donc allé jusqu’à poster plusieurs images le montrant avec des bandages et autres attelles sur son tibia touché durant l’affrontement. Des médecins analysant une IRM peuvent même y être aperçus. Cependant, cette justification peine à convaincre certains fans sceptiques. Ces derniers ne risquent pas de changer de discours, suite au diagnostic établi par le docteur David Abbasi sur sa chaîne YouTube.



Le problème, c’est que quand on zoome sur cette IRM – ce que j’ai fait – il n’y a aucune preuve de réaction au stress ou de fracture de stress dans la zone où il a par la suite contracté une fracture. Il semblerait qu’il y ait un petit quelque choses à l’articulation de la cheville – soit plus bas que l’endroit où se situe sa fracture – et quelques tendinites.

Publicité




Bien sûr, la faible qualité de la photo, une fois zoomée, ne permet pas au médecin d’exprimer avec certitude son opinion. Cependant, la suite de sa déclaration laisse clairement la place au doute.

S’il y avait eu des inquiétudes vis-à-vis de symptômes au niveau du bas du tibia, il aurait passé une IRM de la jambe, et non pas cette IRM de la cheville. Cette IRM n’a aucun lien avec la blessure qu’il a contractée le soir de son combat.

Les détracteurs de McGregor risquent dès lors de s’appuyer sur ces éléments pour contredire le combattant irlandais. Cependant, il n’est pas impossible que les légères blessures listées par le Dr. Abbasi aient fragilisé la zone toute entière, et par conséquent favorisé la fracture subie par l’ancien champion du monde.

Publicité

S’il a clairement foulé la cage UFC avec une cheville en mauvais état pour y affronter Dustin Poirier, Conor McGregor ne semblait pas afficher de pépins au niveau de son tibia. De nouveaux arguments à faire valoir pour les haters de CMG.

Conor McGregor Fight Multisports

Feed NBA 24/24