Publicité

NBA – Steph Curry réagit aux choix polémiques des Warriors pour le titre

Stephen Curry blessé à son doigt
Jose Carlos Fajardo/Bay Area News Group

De retour aux affaires après une nouvelle saison conclue sans playoffs, les Warriors espèrent bien se relancer dans la course au titre. Pourtant, certains de leurs choix cet été n’allaient pas forcément en ce sens selon des fans. Steph Curry s’est dès lors chargé de remettre les pendules à l’heure, avec son propre avis sur le sujet.

Publicité

À un layup raté près, ils auraient rallié la postseason, et défié le Jazz sans véritable appréhension. Toutefois, l’histoire retiendra que ce tir raté par Draymond Green lors des ultimes instants du play-in face aux Grizzlies, aura coûté leur ticket pour les playoffs aux Warriors. L’heure est donc une nouvelle fois à la reconstruction de l’effectif dans la Baie, pour tenter de ne pas revivre une telle désillusion l’an prochain.

Mieux encore, les Dubs ont bel et bien pour ambition de se replacer dans la course au titre. Ils se montrent donc actifs sur le marché, avec deux jolis coups réalisés via la free agency. Cependant, ils ont préféré garder leur deux jolis picks de Draft, plutôt que les échanger pour attirer une autre star sur place. Une décision controversée, qu’a pourtant validée Steph Curry dans un entretien téléphonique avec Marcus Thompson II de The Athletic.

Publicité

Les picks de draft ? Je les adore. Ça a l’air très prometteur, et il faudra essayer de les impliquer rapidement, puis de continuer à les développer. Les efforts sont là. J’ai pu m’en apercevoir en me retrouvant dans des conversations très privées, auxquelles peu de gens ont accès. On veut gagner. Et si quelqu’un n’avait pas cette ambition, on aurait eu un problème. Et je ne pense pas que j’aurais rempilé pour 5 ans si c’était le cas.



Assets de choix dans de potentielles négociations, les picks 7 et 14 ont finalement été conservés par Golden State au soir de la Draft. Ceux-ci ont permis aux Californiens de mettre la main sur les prometteurs Jonathan Kuminga et Moses Moody, respectivement âgés de 18 et 19 ans. Pas vraiment appelés à contribuer à un long run de playoffs sur le court terme, les deux jeunes joueurs semblent pourtant être accueillis à bras ouverts par Curry.

Publicité




Le Chef refuse en effet de se plaindre face à ce choix d’avenir, tout comme face aux échecs déplorés par ses dirigeants sur le marché des agents libres ces dernières heures.

Je serais déçu s’il y avait un sentiment de complaisance qui s’était installé, ou si on ne cherchait pas à toujours nous renforcer. Donc si vous me dites qu’on a essayé de recruter (Nicolas) Batum et Patty (Mills), et que les choses ne se sont pas concrétisées, c’est le jeu de la ligue. Mais si je venais à sentir un manque de détermination plus haut dans la franchise, on aurait eu un problème. Et je n’ai pas senti ça cet été.

Autrement dit, Steph se contente de savoir que son front office fait tout pour lui offrir le meilleur supporting cast, même si leurs démarches n’aboutissent pas forcément. Un discours positif, qui correspond bien à l’attitude qu’il affiche sans arrêt sur les parquets.

Publicité

Pas le temps de se lamenter pour Stephen Curry, qui voue toujours une entière confiance envers ses supérieurs. Celle-ci a d’ailleurs permis à ces derniers de boucler la prolongation XXL de leur franchise player.

Feed NBA 24/24