Publicité

NBA/JO – L’aveu cash de Damian Lillard : « La NBA est plus simple que la FIBA »

Damian Lillard et Team USA au duel avec la France en finale des JO
FIBA (DR)

Damian Lillard a été à la peine sur ces Jeux Olympiques, malgré la victoire de Team USA face à l’équipe de France. Mais comment l’expliquer, lui qui est d’ordinaire si à l’aise… La réponse serait simple : la difficulté du basket FIBA comparé à la NBA !

Publicité

Damian Lillard était attendu comme l’une des têtes d’affiche de ces Jeux Olympiques… Après une nouvelle saison décevante du côté de Portland et de nombreuses rumeurs concernant son avenir dans l’Oregon, le meneur devait arriver à Tokyo avec l’envie de se changer les idées et de prouver au grand public qu’il était bien le joueur exceptionnel que tout le monde dit.

Le problème, c’est que le meneur vedette des Blazers n’a jamais réussi à trouver son rythme sur le plan offensif, ce qui a forcément mis en lumière sa faiblesse de l’autre côté du terrain. Avec « seulement » 11.2 points et 3.2 passes décisives de moyenne sur le tournoi, le tout à 38% de réussite et 34% à 3 points, Dame n’a pas forcément eu l’apport escompté et s’est même retrouvé benché par Gregg Popovich !

Publicité

Mais comment expliquer cette défaillance individuelle ? Lui qui est si à l’aise en NBA, enchainant les cartons et surtout les bombes depuis le milieu de terrain, n’a jamais réussi à régler la mire et à se remettre en confiance… Alors évidemment, on peut évoquer la grosse révélation sur sa santé, mais le principal intéressé a une autre piste : la difficulté du jeu FIBA. Il s’est exprimé avant la finale remportée face aux Bleus.



Je comprends totalement pourquoi Luka Doncic a dit qu’il était plus facile de marquer en NBA qu’en FIBA. Les meilleurs joueurs NBA peuvent marquer à 3 points, mais aussi subir des fautes et mettre des lancers. En FIBA il n’y a pas autant de coups de sifflet. Et puis il n’y a pas la règle des 3 secondes dans la raquette, alors la peinture est plus peuplée. Il y a tant de chose qui rende la NBA plus facile que la FIBA.

Publicité




Pour Damian Lillard le constat est on ne peut plus simple : marquer en NBA est bien plus facile que marquer en FIBA. Et c’est peut-être cette découverte sur le terrain qui explique les difficultés du meneur sur ce tournoi. Cette olympiade était la première pour Dame, et il a appris à la dure l’exigence du jeu à l’Européenne ! Que les fans des Blazers se rassurent, le All-Star ressemblera sans doute plus à ça la saison prochaine :

Publicité

Damian Lillard s’est rendu compte qu’il était très difficile de briller offensivement dans le contexte FIBA. Il va forcément respirer de retour en NBA, avec tous les espaces et les coups de sifflet.

Feed NBA 24/24