Publicité

NBA – « C’était chiant et bien trop facile » : l’énorme arrogance du Shaq

Kobe shaq embrouille
(DR)

Shaquille O’Neal était un joueur si dominant à son prime qu’il n’avait pas toujours de concurrence adéquate. Une fois, en particulier, le Diesel s’est carrément ennuyé sur la plus belle des scènes tant l’écart était énorme entre lui et son vis-à-vis ! Lunaire.

Publicité

Si les plus jeunes connaissent surtout Shaquille O’Neal à travers ses punchlines dans Inside The NBA, les anciens se souviennent d’un des joueurs les plus dominants de l’histoire, qui a connu un prime doré à Los Angeles avec 3 bagues en 3 saisons entre 2000 et 2002. Inarrêtable à cette époque-là, le Big Cactus en a presque fini par trouver… trop facile de gagner des bagues.

En 2002, les Lakers ont croisé le fer avec les Nets en Finales NBA, pour un retentissant sweep 4-0. Les moyennes du colosse sur la série ? 36.3 points, 12.3 rebonds, 3.8 passes et 2.8 contres. Sans forcer. Bien des années plus tard, Superman a révélé au micro de Scoop B. Robinson qu’il ne garde pas un bon souvenir de ces Finales, car elles étaient trop faciles !

Publicité

Shaq sur les Finales 2002 face aux Nets : « C’était chiant ».

« En fait, j’étais carrément énervé pour les matchs qu’on a joué à Jersey. Tu penses que Todd MacCulloch va m’arrêter chez moi à Jersey, devant ma grand-mère et mon grand-père ?? Meeeec… Nan. Arrête ça ! »



C’est rude, c’est violent, mais est-ce faux ? Le pauvre Todd MacCulloch, titulaire dans la raquette des Nets cette année-là, n’aura tenu que 4 ans en NBA, pour des moyennes d’à peine 7 points et 5 rebonds. Et effectivement, comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous, c’est une véritable mixtape que le Shaq a infligé au pauvre « Big Mac » en 2002 :

Publicité




Le karma a néanmoins frappé à la porte, et les Lakers ont payé cher leur arrogance l’année suivante, en 2003, quand les Spurs les ont expulsés des playoffs en demi-finales de conférence. Vint ensuite l’année 2004 avec la « superteam » et les ajouts de Gary Payton, Karl Malone et consorts, pour un nouvel échec en finale et l’explosion définitive de la dynastie.

Publicité

Habitué à se frotter à Hakeem Olajuwon, David Robinson et consorts, Shaquille O’Neal était presque offensé d’avoir à croiser le fer avec Todd MacCulloch en Finales NBA. Comme dirait le principal intéressé : « barbecue chicken », de la plus belle espèce.

Feed NBA 24/24