Publicité

NBA – LeBron et Draymond mis à l’amende par un célèbre insider !

NBA Skip se lâche sur Draymond Green
DR

On a beau être une superstar de la balle orange, cela n’empêche pas de se faire rabrouer de temps à autre. LeBron James et Draymond Green en ont fait l’amère expérience récemment, après qu’un analyste réputé les a cloué au pilori… Les mots sont forts !

Publicité

S’ils n’hésitent jamais à prendre la parole sur des thèmes de société d’envergure, notamment la lutte pour les droits civiques, LeBron James et Draymond Green montre une attitude bien plus réservée concernant la covid-19. Tandis que d’autres stars appellent publiquement à ce que tous les joueurs soient vaccinés, le King a lui refusé de manière répétée de prendre position sur la question. Et le joueur des Warriors n’est pas très différent dans son approche…

Récemment, le Dancing Bear avait notamment expliqué qu’il ne pousserait pas ses coéquipiers à se faire immuniser prenant exemple sur le cas Andrew Wiggins. Ce genre de comportement ne plaît pas à tous, et certainement pas à Brian Windhorst. De passage sur le Hoop Collective Podcast, l’analyste d’ESPN en a donc profité pour interpeller l’intérieur, ainsi que le Laker. Pour lui, leur ambiguïté sur le sujet est tout simplement dangereuse :

Publicité

« LeBron et Draymond Green sont de mauvaise foi, c’est dangereux »

La position difficile que Draymond et LeBron ont adoptée est qu’ils mettent en valeur le slogan  » Plus qu’un athlète « , où ils disent :  » Nous pouvons utiliser notre influence pour faire des choses qui vont bien au-delà du basket « . Ce qui est évidemment l’évolution d’un athlète moderne, dans une direction clairement positive.



Mais le problème, c’est qu’ils semblent choisir leurs sujets. C’est pourquoi c’est dangereux de faire ça. Parce que vous ne pouvez pas dire que vous êtes plus qu’un athlète sur certaines choses, et puis sur d’autres choses dire « Qu’est-ce que j’en sais, qui suis-je pour le dire ? » Cela crée une situation de mauvaise foi.

Publicité




Les mots sont durs, mais contiennent tout de même une grosse part de vérité. Avec leur position de leaders au sein de la ligue, Dray et LBJ ont un pouvoir d’influence considérable, notamment en ce qui concerne l’opinion de ceux qui les entourent. Cela ne concerne d’ailleurs pas seulement les autres joueurs, mais aussi le public en général. Après des années à clamer être plus qu’un sportif vivant dans sa bulle, le comportement de deux hommes s’apparente à une régression.

C’est d’autant plus dommageable qu’à l’heure actuelle, de nombreux athlètes refusent toujours de recevoir une injection. Kyrie Irving et Jonathan Isaac en sont les cas les plus connus, tandis qu’Andrew Wiggins a certes plié face à la pression… mais pas sans sérieusement égratigner Golden State au passage. Ce genre d’affaires est précisément ce dont la ligue n’a pas besoin, et une implication plus forte des superstars aiderait grandement à résoudre la question.

Publicité

Brien Windhorst n’a pas pris de gant pour le coup, et les oreilles de Green et James ont dû siffler après ça. Reste à voir si cela peut avoir un effet positif sur les deux hommes, ainsi que sur le reste des réfractaires !

Feed NBA 24/24