Publicité

NBA – Gros rebondissement dans le procès lié à la mort de Kobe, Vanessa visée !

Vanessa Bryant est en rogne contre Nike après le vol d'un modèle de Kobe
(DR)

Bientôt trois ans après la tragédie, la mort de Kobe Bryant reste au cœur de l’actualité judiciaire américaine. Toujours en cours, le procès lié aux écarts policiers suite à l’accident vient d’emprunter un nouveau tournant inattendu, qui ne devrait pas plaire à Vanessa !

Publicité

À l’instar de n’importe quelle disparition d’une légende NBA, la ligue et sa communauté se font un devoir de l’honorer à chaque occasion. Toutefois, les plaies provoquées par le destin tragique de Kobe Bryant restent encore béantes chez joueurs et fans, deux ans et demi après son décès. Cela s’est encore vérifié il y a quelques semaines, en marge de l’anniversaire du Mamba, avec plusieurs messages touchants publiés sur les réseaux.

Malheureusement, à l’instar de n’importe quelle tragédie de la sorte, les poursuites judiciaires qui s’en suivent s’éternisent elles aussi dans le temps. Car même si Vanessa, ses enfants et les proches des autres victimes ont récemment trouvé un accord pour mettre fin à l’un des dossiers – provoquant de cinglantes réactions à l’encontre de la veuve, d’autres attendent encore leur résolution.

Publicité

Des examens psychiatriques requis contre Vanessa Bryant !

La plainte déposée par Vanessa suite au scandale des photos volées de l’incident attend par exemple toujours un verdict final. Cible des accusations, le Comté de Los Angeles tente tant bien que mal d’échapper aux sanctions qu’il encourt, et vient de lancer une nouvelle parade pour y parvenir. C’est en effet ce qu’indiquent de nouveaux documents juridiques obtenus par USA Today.



Bien qu’ils placent leur condition mentale au cœur de ce dossier, les plaignants refusent de se soumettre à des examens médicaux indépendants (IMEs). Le Comté suggère l’idée de contraindre les plaignants à subir ces IMEs, qui sont nécessaires pour évaluer leurs supposées blessures émotionnelles. Les plaignants ne peuvent pas affirmer qu’ils souffrent de dépression, d’anxiété et de détresse émotionnelle grave, pour au final rechigner à le justifier.

Publicité




Le but de cette manœuvre ? Faire durer cette affaire, rendre le dossier de plainte de Vanessa moins fourni, et ainsi réduire les éventuelles peines prononcées à l’avenir. Évidemment polémique, elle a rapidement provoqué la réaction du camp Bryant. Les avocats de la femme de Kobe ont sans grande surprise critiqué cette requête, et refusent de s’y plier :

Incapable de défendre la conduite indéfendable de ses employés qui ont pris d’horribles photos des proches décédés des plaignants, le Comté a recours à une politique de la terre brûlée, visant à forcer les plaignants à abandonner leurs poursuites. Après avoir traqué la moindre découverte intrusive, allant des dossiers thérapeutiques des plaignants, jusqu’à leurs bulletins de notes de collégiens, le Comté cherche désormais à obliger les victimes de la mauvaise conduite de ses employés, à réaliser des examens psychiatriques contre leur gré.

Publicité

Vous l’aurez compris, l’affaire du crash de Kobe Bryant n’est pas encore sur le point de se résoudre. Loin de là, pour la plus grande peine des fans de Vino.

Kobe Bryant NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA