Publicité

NBA – Alex Caruso révèle l’aspect « ridicule » de la carrière de LeBron James

L'arrière NBA des Chicago Bulls, Alex Caruso, a dévoilé la contrainte ridicule que doit constamment affronter son ancien coéquipier aux Los Angeles Lakers, LeBron James
Patrick McDermott / Kevork Djansezian

Ancien protégé de LeBron James aux Lakers, Alex Caruso a choisi de prendre son envol cet été, direction Chicago. Désormais libre de s’exprimer comme il le souhaite au sujet du King, le Bald Eagle s’est épanché sur la contrainte « ridicule » qui accompagne le leader de L.A.

Publicité

Débarqué un an avant lui à Los Angeles, il n’a pas mis longtemps pour s’attirer ses faveurs. Joueur de l’ombre durant ses premiers mois aux Lakers, Alex Caruso a pourtant rapidement attiré l’œil de LeBron James. Grâce à son activité constante sur un terrain, son QI basket et son comportement exemplaire dans le vestiaire, il s’est donc placé l’espace de trois saisons comme le chouchou de son leader.

Admiratif devant son jeune coéquipier, le King n’a en effet eu de cesse de lui adresser des louanges dans les médias, allant jusqu’à le qualifier… de GOAT. Ce, avant que AC Fresh ne joue un rôle primordial dans le titre obtenu par les Angelinos en 2020. Malheureusement pour les deux hommes, cette belle histoire d’amour a pris fin cet été, tandis que l’arrière a décidé de prendre son envol.

Publicité

Caruso cash sur la pression qui entoure LeBron

Nouveau joueur des Bulls, Caruso a de quoi trépigner d’impatience, au vu du joli roster monté par la franchise durant l’intersaison. Pourtant, il ne lui a fallu que quelques jours après sa signature pour se montrer nostalgique vis-à-vis de sa relation avec LBJ. De nouveau interrogé au sujet du quadruple MVP par le Chicago Sun-Times, il a profité de ce micro tendu pour évoquer la pression qui accompagne le fait d’évoluer avec James.



Dès que LeBron est dans votre équipe, vous jouez pour remporter un titre. Ce n’est pas un secret. S’il est dans votre équipe, vous êtes un peu obligés d’aller jusqu’en Finales et de remporter le titre. Si vous ne finissez pas champions, c’est en quelque sorte un échec. C’est un peu la situation ridicule dans laquelle il s’est mis de lui-même.

Publicité




Constamment attendu au tournant, Bron se retrouve en effet dans l’obligation de soulever le trophée Larry O’Brien à chaque nouvelle saison. Une donnée à laquelle va pouvoir échapper le Bald Mamba cette année, au sein d’une équipe de Chicago plutôt considérée comme outsider à l’Est. La pré-saison a confirmé ce joli statut, avec 5 victoires remportés par les hommes de Billy Donovan en autant de matchs, et un Caruso à son avantage en sortie de banc.

Ambitieux, ce dernier vise malgré tout très haut avec sa nouvelle franchise, et s’inspire ainsi de ses anciens coéquipiers vétérans à L.A.

Ayant été aux côtés de joueurs plus âgés, qui se trouvaient dans la ligue depuis longtemps et qui avaient déjà remporté des titres comme LeBron, Danny Green ou Rajon Rondo, j’ai pu voir qu’ils avaient un leitmotiv différent par rapport aux autres. C’est quelque chose auquel j’ai eu la chance de prendre part.

Publicité

Pour LeBron James, les saisons de transition n’existent pas. Un constat qu’a pu vérifier Alex Caruso à ses côtés, et qui le poussent à admirer un peu plus le natif d’Akron.

Alex Caruso Déclarations LeBron James NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA