Publicité

NBA – LeBron James évoque sans détour son load management cette saison

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, LeBron James, ne mériterait pas la place qui lui a été attribué dans la liste des meilleurs joueurs all-time selon un célèbre analyste
Noah Graham

À bientôt 37 ans, et après une saison ternie par une grosse blessure, la question de la gestion de LeBron James se pose forcément aux Lakers. Le principal intéressé y a répondu avec franchise, mettant fin à toutes les discussions !

Publicité

Même les cyborgs peuvent connaitre quelques problèmes techniques au fil du temps. C’est ce qu’ont pu découvrir les fans l’an dernier, en voyant LeBron James manquer pas moins de 27 des 72 matchs des Lakers. La plupart de ces absences n’avaient rien de choix de précaution, puisque c’est bien une grosse entorse à la cheville qui l’a privé de la majorité de ces rencontres.

Loin d’être à 100% durant les playoffs, le King les a dès lors quittés pour la première fois de sa carrière suite au premier tour. Un mal pour un bien, puisque ces vacances prématurées lui ont permis de reposer son articulation, et de se préparer sans précipitation pour la saison à venir. D’après son propre aveu, son pépin physique l’a malgré tout contraint à passer un été des plus particuliers.

Publicité

LeBron balaie l’idée du load management

Mais alors que l’Opening Night se profile désormais, comment LeBron s’apprête-t-il à être utilisé par Frank Vogel ? Le technicien angelino a déjà apporté un gros élément de réponse sur le temps de jeu qui lui serait alloué chaque soir, sans véritablement évoquer la question du load management. Son leader de vestiaire s’en est chargé pour lui, avec une mise au point on ne peut plus claire.



Publicité




LeBron James à propos du load management cette saison :

« Je ne joue pas au basket en réfléchissant aux blessures. Et puis, je me sens moins bien quand je joue moins de minutes. »

Ne comptez donc pas sur LBJ pour ne participer qu’à un match sur trois cette saison, et se préserver pour les grosses échéances de sa franchise. La machine James a besoin de rythme pour tourner à plein régime, et l’impact du temps n’y change visiblement rien. À l’orée de ses 37 ans, le natif d’Akron tentera donc de conclure une 12ème saison à plus de 75 apparitions dans sa carrière. Rien que ça.

Publicité

Comme il ne faut pas parler d’âge à son ami Kylian Mbappé, mieux vaut ne pas soulever la question du load management auprès de LeBron James. Le message est passé, King.

Déclarations LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA