Publicité

UFC – Benoit Saint-Denis mis en danger pour son 1er UFC ? L’avis honnête de son coach

Le coach de Benoit Saint-Denis donne son avis sur l'UFC 267
UFC (DR)

Après le succès remporté par Ciryl Gane chez les lourds, Benoit Saint-Denis tentait à son tour d’honorer la France lors de l’UFC 267. Finalement vaincu par décision unanime, le militaire voit néanmoins une grosse polémique entourer l’arbitrage de son combat, à laquelle son entraineur a réagi avec franchise.

Publicité

Avec 8 victoires accumulées en autant de sorties homologuées dans l’octogone, et plusieurs combats remarquées sur le circuit Brave, Benoit Saint-Denis effectuait en cette fin octobre ses débuts à l’UFC. Pour l’occasion, le combattant français avait droit à une opposition relevée, face à l’expérimenté Elizeu Zaleski. Déclaré vaincu après la limite de temps, il peut regretter l’arbitrage controversé dont il a fait l’objet.

Le coach de Benoit Saint-Denis balaie la polémique

Héroïque dans la cage d’Abu Dhabi, le Parisien a essuyé d’innombrables coups, sans que l’arbitre Vyacheslav Kiselev ne mette un terme au duel. Une décision qui provoque depuis de gros remous, et qui laisse toujours les observateurs incrédules. Le coach de l’ancien militaire, Daniel Woirin, a lui aussi accepté d’évoquer le sujet dans les colonnes de Boxe Mag.

Publicité

L’arbitre, c’est vrai qu’il aurait pu arrêter le combat à un moment. J’ai cru qu’il allait l’arrêter, mais il ne l’a pas fait. Benoit a su, sur des phases, se ressaisir. Il a pris beaucoup de coups mais il a su se ressaisir, ce qui lui a permis de survivre. C’est ça le combat. Le combat, c’est dur, il ne faut pas être… Les gens sont trop sensibles.



Visiblement pas choqué par cette absence d’arrêt, Woirin aurait lui-même pu mettre un terme à la joute en jetant l’éponge. Une éventualité à laquelle… il n’aurait même pas songé !

Jamais de la vie j’aurais jeté l’éponge ! (…) Benoit, c’est un guerrier. Pour son premier combat à l’UFC, il va perdre avant la limite ? C’est pas possible. On en a d’ailleurs discuté après le combat, et il m’a dit que j’avais eu raison de ne pas jeter l’éponge.

Publicité




S’il ne regrette donc pas l’issue de ce combat, l’entraineur du « God of War » admet qu’elle n’aurait sans doute pas été la même avec un autre officiel.

Le fait qu’il ne l’a pas arrêté a finalement rendu le combat encore plus intéressant, puisque Benoit a repris du poil de la bête derrière. C’était incroyable, même moi j’étais stupéfait, tu vois. Mais oui, un autre arbitre l’aurait arrêté. L’arbitre a fait des erreurs comme le doigt dans l’œil. Il n’a pas appelé le médecin, ça c’est curieux. Mais bon, il y a des arbitres comme ça. Il y a des arbitres qui arrêtent le combat trop vite, mais bon, lui, c’est vrai qu’il a été un peu extrémiste dans sa façon de juger. D’ailleurs, il a été viré.

Saint-Denis peut donc espérer tomber sur un meilleur arbitre pour sa prochaine apparition dans l’octogone UFC – si l’organisation accepte de lui offrir une seconde chance – et rebondir suite à cette première défaite en carrière !

Publicité

Contrairement à l’opinion générale, Daniel Woirin ne juge pas comme « dangereux » l’arbitrage du combat de Benoit Saint-Denis. Il n’aurait d’ailleurs jamais envisagé de l’arrêter de lui-même, ce qu’aurait apprécié le combattant !

Fight Multisports UFC

En direct : toute l'actu NBA